Répondre aux marchés publics en ligne

Aujourd’hui, Internet permet à toutes les sociétés, quelle que soit leur taille, de consulter les appels d’offres publics, de télécharger les dossiers de consultation et de déposer leur candidature en ligne.

Depuis le 1er janvier 2005, en vertu de l’article 56 du Code des marchés publics, les acheteurs publics (services de l’état, collectivités et établissements publics) doivent être en mesure de réceptionner par voie électronique les appels d'offre de leurs fournisseurs pour les procédures formalisées d'un montant supérieur à 230.000 euros. Mais les petites entreprises hésitent encore à répondre à un appel d’offres de façon complètement dématérialisée. Découvrez comment profiter au mieux de cette nouvelle opportunité.

  • De réels gains de temps et d’argent

Pour les entreprises comme pour les acheteurs publics, la dématérialisation des appels d’offres, de la publication des avis à la réponse en ligne, présente de nombreux avantages. Alors qu’il fallait auparavant se déplacer pour retirer les dossiers, ceux-ci peuvent maintenant être téléchargés en ligne, un service déjà très apprécié par les entreprises : à titre d’exemple, 46.452 dossiers de consultation (DCE) ont été téléchargés en 2005 sur «marchés publics en ligne», la plate -forme des marchés publics de l’Etat.

L’impact sur les coûts d’impression et d’acheminement des réponses (frais d’affranchissement, coursier) constitue un poste d’économies important. La réponse en ligne permet aussi d’assouplir le montage des dossiers de candidature, les documents pouvant être facilement stockés, réutilisés et transmis sous forme de fichiers électroniques.

  • Un outil au service de la compétitivité

Internet constitue aussi une réelle opportunité pour gagner en réactivité à tous les niveaux, en commençant par l’information sur les dernières offres publiées : les dates de parution des avis sont en effet souvent avancées de quelques jours sur Internet par rapport aux autres supports «papier» (Bulletin officiel d’annonces des marchés publics, PQR, journaux d’annonces légales, etc). Pouvoir connaître quasiment en temps réel les dernières annonces et télécharger immédiatement les dossiers de consultation donne plus de temps pour préparer sa candidature

et permet de partir avec une longueur d’avance non négligeable sur la concurrence.

  • Une tendance de fond

La dématérialisation des procédures d’appels d’offres s’inscrit dans une tendance lourde, celle de la rationalisation de l’achat public, qui devrait à terme concerner l’ensemble des marchés et des fournisseurs. Le chantier de la réforme du Code des marchés publics se poursuit en 2006 et devrait faire une place croissante aux échanges virtuels. Les entreprises qui auront su surmonter leurs réticences de départ et osé plonger dans le «grand bain» des procédures en ligne ont toutes les chances de maintenir leur avantage sur la durée.

Pauline Fournet .