Achat micro : évitez les pièges de la rentrée

Mémoire dédiée : un argument de poids ?

Lors de la consultation des catalogues de distributeur, le consommateur se retrouve régulièrement devant des offres alléchantes. Les magasins mettent clairement en avant les points « qui en jettent. » Néanmoins, ce n’est pas toujours ce qu’il faut regarder en priorité.

Par exemple, sur une publicité pour un ordinateur portable Asus vendu 699 € chez Auchan, on peut lire l’inscription « Carte graphique : 1024 Mo dédiés ! » Un chiffre censé appâter le client potentiel.

La carte graphique dispose alors de sa propre mémoire et n’a pas besoin d’utiliser la mémoire vive réservée aux composants de la machine. Une caractéristique auxquels seront sensibles les joueurs, les graphistes, les fans de montage vidéo… bref toutes ceux ayant une activité liée à l’image.

Pourtant si l’on creuse plus loin, on s’aperçoit que la carte graphique n’est autre qu’une GT120 de NVidia. Une carte de milieu de gamme déjà ancienne qui utilise une puce présente depuis 2 générations. De 8600GT, elle est devenue 9600GT pour se transformer en 2009 en GT120.

Son architecture est trop ancienne pour tirer pleinement profit de ces 1024 Mo de mémoire dédiée. L’argument s’avère donc purement marketing.