Vista : premier bilan, ses forces et ses ratés

Les points forts

Eric Boustouller, le PDG de Microsoft FranceEric Boustouller, le PDG de Microsoft FranceAu moment de son lancement, les dirigeants de Vista ne tarissaient pas d’éloges sur leur nouveau né, à l’image d’Eric Boustouller, le PDG de Microsoft France lors de la soirée de lancement de Vista. Il faut dire que Vista représente un grand pas en avant, plus de cinq ans après le lancement de XP.

Le nouvel OS de Microsoft a en fait été développé autour de quatre axes principaux : la simplicité d’utilisation, une sécurité renforcée, une mobilité accrue et une mise en avant des loisirs numériques. Quant à l’interface, elle a subi un sérieux rafraîchissement, très attendu. Aero propose des effets de transparence qui détonnent comparés à XP. De plus, de nouveaux pilotes sont apparus, capables notamment de récupérer d’une erreur du driver.

DRM : plus de peur que de mal

Les amateurs de musique ont pu respirer après la polémique qui avait enflé au moment du lancement de Vista, sur la gestion des DRM par le système d’exploitation. Hormis quelques problèmes pour lire les fichiers achetés sur iTunes Music Store les premiers jours, la transition s’est parfaitement bien passée.

Signalons enfin la nouvelle architecture pour la gestion du son sous Vista. Elle est d’autant plus pratique qu’elle permet de gérer de manière indépendante le volume de chaque programme. De cette façon, vous pouvez baisser ou couper le son de MSN pendant que vous écoutez de la musique avec iTunes.

Derrière ces points positifs se cachent néanmoins pas mal d’accrocs, à commencer par un système terriblement dépendant du matériel utilisé.