Jeu vidéo sur mobile : la tendance qui monte

De la création à la diffusion

Le coût du développement

Le coût pour un jeu mobile destiné à être vendu dans le monde entier peut atteindre les 500 000 €. La plus grosse partie de cette somme est utilisée pour la post production. En effet, la somme de 300 000 € est nécessaire pour notamment rendre les jeux compatibles avec les plateformes des différents téléphones. La tâche est d’ailleurs de moins en moins aisée puisque les plateformes se diversifient à une vitesse qui dépasse l’entendement. Pour les grosses entreprises, ce constat n’est pas un problème, mais ce n’est pas le cas pour les petits studios.

Quelques protagonistes du marché français

L’un des acteurs les plus connus sur le sol français est Gameloft. Fondée en 1999, l’entreprise se charge de l’intégralité de la chaîne de production de ses produits. En d’autres termes, tout est fait en interne, de la conception à la distribution. Ils possèdent des studios de production aux quatre coins du monde, et sont présents dans plus d’une dizaine de pays.

Actuellement numéro deux du marché mondial derrière Electronic Arts Mobile, le petit « frenchy » a rapidement su se faire une place sur le marché international, notamment grâce à l’acquisition de nombreuses licences prestigieuses telles que « Prince of Persia », « Rayman et les lapins crétins » ou encore « Lost » et « Desperate Housewives ». Il faut savoir que la majeure partie de ces licences sont accordées à Gameloft grâce à un accord avec Ubisoft. Les licences connues sont un atout de choix, car elles sont en général plus appréciées du grand public. Les jeux sur mobiles étant un phénomène nouveau, les consommateurs se rassurent avec les jeux qu’ils connaissent en priorité.

La distribution

Il existe plusieurs voies de distribution des jeux pour mobiles aujourd’hui. Néanmoins, les opérateurs en téléphonie restent le moyen le plus utilisé puisqu’en Europe ils couvrent près de 80% des ventes. Les autres méthodes sont bien moins répandues, mais risquent de s’affirmer dans les années à venir. Il existe des entreprises de distribution indépendantes à l’image de l’allemand Jamba, on trouve également la vente de jeux pour mobile sur les sites internet des développeurs/éditeurs (Gameloft, Digital Chocolate, Glu Mobile…), ou encore certains éditeurs tentent de négocier avec les constructeurs de téléphones portables pour l’intégration directe de leurs jeux sur les mobiles. Autant de voies de distributions qui contribuent au développement de cette industrie en plein essor.