Toutes les nouveautés mobiles de l'année 2008

La décéption

Android, le système d’exploitation pour mobile de Google, était l’une des grandes attentes du salon de Barcelone. Il faut bien avouer que la firme de MountainView a clairement déçu de ce côté là. Au lieu de présenter son Android en détail, Google a laissé le soin à ses partenaires techniques de le faire.

Ainsi, le système d’exploitation tournait seulement sur des plateformes de développement de Qualcomm, Freescale ou Nec, sous forme de carte remplie de composant. Seul Texas Instrument avait installé l’OS sur un vrai smartphone… vieux de quatre ans ! Après l’avoir manipulé, on se rend compte que l’ensemble est fluide, mais pas vraiment à la hauteur de l’innovation à laquelle nous a habitués Google. Attention toutefois, l’ogre de l’Internet précisé que l’interface actuelle pourrait ne pas être la définitive. Cela peut nous réserver encore bien des surprises.

Où sont les jeux ?

Après la technologie, l’une des préoccupations principales lorsqu’on couvre le MWC, c’est le contenu futur dont disposerons nos mobiles. A ce titre le jeu est un domaine d’exploration quasi infini. Si en théorie cette affirmation semble réelle, elle ne l’est absolument pas dans la pratique. Concrètement, sur plusieurs milliers de mètres carrés de stand il nous a été impossible de trouver un autre éditeur de jeux sur mobiles que le très hégémonique Gameloft. Même EA mobile, son seul réel concurrent sur le marché mondial, n’a pas jugé utile de faire le déplacement. Pourtant, le jeu sur mobile évolue au gré des technologies. La preuve en est la sortie des premiers jeux « tactiles » pour HTC Touch et autres Viewty ces dernières semaines.

Dans ces conditions, il est difficile d’attendre des constructeurs qu’ils impulsent le mouvement. Cette situation est d’autant plus invraisemblable qu’il s’agit d’un marché en plein essor qui suit très logiquement celui de la data sur mobile.