Les solutions pour rester connecté

La course à la performance et à la miniaturisation est lancée pour tous les acteurs de la mobilité. Les nouveaux terminaux sont petits, légers, puissants et surtout permettent d’accéder à son entreprise de façon sécurisée, de n’importe où et n’importe quand.

L’ordinateur portable

La miniaturisation des composants et leur puissance ont donné naissance à l’utra-portable et au Tablet PC. Quel que soit votre choix, la configuration minimum aura :

• 512 Mo de mémoire minimum.

• Une batterie haute capacité, pour travailler minimum 4 heures.

• Un graveur de CD, ou de DVD double couche.

• Une connexion sans fil Wi-Fi intégrée.

• Un emplacement PCMCIA pour ajouter une carte d’accès à Internet EDGE / 3G proposée par les opérateurs de téléphonie mobile SFR, Bouygues Telecom ou Orange.

• L’ultra portable a un poids compris entre 1 et 1,5 Kg et sa taille est comparable à une demi-feuille A4.

• Le Tablet PC est un ordinateur portable spécial : son écran est tactile, il reconnaît votre écriture grâce à un stylet, et la transforme en texte. L’unique charnière centrale de son écran permet à ce dernier de pivoter et se rabattre sur le clavier.

L’ assistant personnel

Le PDA (Personnel Digital Assistant ou assistant numérique personnel) est un ordinateur de poche faisant office d’assistant personnel. Il ne remplace pas le PC portable dans toutes les situations mais permet d’avoir accès en permanence à ses emails, ses contacts, son agenda, ses tâches et ses notes. La société Palm a été la première à lancer ce type de terminal il y a déjà quelques années.

Le succès mondial du Palm Pilot a attiré beaucoup d’autres acteurs depuis, notamment la société Microsoft qui propose un système d’exploitation pour ordinateur de poche nommé Pocket PC. Un Pocket PC rappelle un PC avec son menu Démarrer et la suite Pocket Office : Pocket Internet Explorer, Outlook, Pocket Word et Pocket Excel.

Le PDA est de la taille d’une main et intègre de plus en plus souvent les éléments suivants : écran tactile couleur, micro, haut parleur, stylet pour prendre des notes, lecteur MP3, appareil photo numérique et fonction GPS (proposée en option).

Sur la majorité des PDA, il faut programmer la réception des emails, par exemple toutes les cinq minutes. Cependant, des solutions commerciales permettent d’aller plus loin en paramétrant les emails, l’agenda, les contacts et les notes en mode «push», c’est-à-dire en réception automatique.

Le Smartphone

Le PDA devient PDA Phone, et les téléphones deviennent Smartphones – téléphones intelligents. Ces nouveaux terminaux proposés à la fois par les constructeurs informatiques et les équipementiers télécoms associent en fait les fonctions des assistants personnels et celles des téléphones mobiles. La convergence de l’informatique et de la téléphonie devient ainsi une réalité, et la plus grande source de profit pour les opérateurs : un utilisateur de Smartphone consomme deux fois plus de voix, et dix fois plus de «data», c’est-à-dire de données (mail, accès Internet).

Un cas particulier a bouleversé ce marché : le Blackberry de la société Research In Motion. Allié à une puce téléphonique, sa spécificité est le «push» : il reçoit les emails au fur et à mesure de leur arrivée dans l’entreprise. Son écran n’est pas tactile, le choix des fonctions se faisant par une molette latérale.

L’usage des Smartphones dans le monde professionnel devient source d’efficacité, de productivité et d’économie pour l’entreprise. Le retour sur investissement n’a jamais été aussi rapide pour des investissements informatiques ou de téléphonie mobile : 6 mois à 1 an.

Gérard Gambaro