Monster Hunter 4 Ultimate : on craque ou pas ?


Après avoir envahi le marché fin 2013 au Japon, le dernier Monster Hunter nous arrive enfin en Europe, dans une version « Ultimate ». Ce quatrième opus est exclusif à la portable de Nintendo, la 3DS, et propose pour la première fois de profiter d’une expérience multijoueur en ligne. Comme d’habitude, le principe sera de vous plonger dans la peau d’un chasseur, qui va devoir remplir plusieurs missions consistant principalement à partir affronter les bêtes les plus redoutables du monde, et ainsi se faire un nom. Si la série est un carton total au Japon depuis des années, ce n’est qu’assez récemment qu’elle a véritablement percé en Europe. Mais ce quatrième épisode pourrait avoir de quoi convaincre ceux qui ne s’y sont encore jamais essayés.

5 raisons de craquer (ou pas) pour Monster Hunter 4 Ultimate

Oui : pour les graphismes et l'univers soignés

Graphiquement, le jeu est assez agréable à l’oeil pour de la 3DS. On n’est évidemment pas au niveau des plus belles productions PS4 ou PC, mais l’ensemble est fluide et cohérent, et les graphismes sont agréables à l’oeil grâce à une palette de couleurs très variée. En outre, les terrains de chasse offerts dans le jeu sont assez agréables à parcourir. On prend plaisir à grimper sur les différentes parois pour explorer, chercher de précieuses ressources, ou encore surprendre un ennemi en l’attaquant depuis les airs. L’ensemble est donc un régal pour les yeux, les personnages et les animations étant réussis, malgré quelques textures dans le décor qui tendent à baver quelque peu.

Oui : pour l'arsenal et le gameplay réussis

L’important dans un jeu qui vous propose de chasser des animaux beaucoup plus imposants que vous, c’est évidemment le système de combat et tout ce qui en découle. De ce côté-là, pas de problème, le tutoriel explique assez clairement comment se battre, et il ne faudra que quelques minutes pour comprendre les bases du jeu. La nouveauté de ce quatrième opus concerne donc le fait de pouvoir s’accrocher à certaines parois, ce qui va s’avérer crucial dans certains combats afin de pouvoir attaquer le monstre par les airs. Tout cela est soutenu par un arsenal très complet, et qui peut s’adapter à n’importe quel style de jeu. Un bémol cependant concernant l’ergonomie des menus, ces derniers étant assez fouillis et de nature à perdre trop facilement le joueur.

Oui : pour le bestiaire impressionnant

Vous l’aurez compris, Monster Hunter vous propose de chasser des monstres, et pour cela, Capcom a mis de la matière dans son jeu pour vous pousser à l’explorer à fond. Ainsi, c’est pas moins de 98 bestioles que vous pourrez affronter dans le jeu, certaines étant particulièrement retorses. Le design des monstres a également été soigné, et les plus grands d’entre eux sont tout simplement intimidants lors des premières minutes. On s’émerveillera du souci du détail apporté à ces derniers, avant s’atteler à les abattre, un objectif qui vous demandera de ruser de bien des manières, tant certains sont combatifs et difficiles à atteindre.

Oui : pour le jeu en ligne

Monster Hunter 4 Ultimate est donc un jeu difficile et sans pitié, mais qui s’avèrera déjà plus accessible à plusieurs. Capcom a donc évidemment inclus un mode multijoueur en local, mais aussi, et c’est une nouveauté, un mode de jeu en ligne. Il est désormais possible de se connecter à d’autres chasseurs, et de partir effectuer ensemble une mission. Cela permet notamment de combiner les styles de combat et de mettre en commun ses efforts contre le monstre, ce qui a pour effet notable de rendre certains combats plus supportables. C’est en effet dans les parties à plusieurs, lorsqu’un monstre qui semblait imbattable seul tombe sous les coups coordonnés de quatre chasseurs, que l’on comprend que c’est comme cela que cet épisode a été pensé.

Non : pour le second stick presque obligatoire

Le point noir de Monster Hunter 4 Ultimate serait certainement à mettre sur la maniabilité du jeu. Nous avons déjà vu que les menus peuvent être un véritable labyrinthe, mais c’est surtout en jeu que les possesseurs d’une ancienne 3DS vont comprendre le problème : la caméra est commandée par le deuxième stick analogique, de série sur la New Nintendo 3DS, mais absent de l’originale pour ceux qui ne disposent pas de Circle Pad Pro. Pour ces derniers, une solution de secours a été trouvée en plaçant les contrôles de la caméra sur la croix directionnelle, mais étant située juste sous le stick analogique gauche, il est donc impossible de courir en faisant tourner la caméra. En plein combat, cette limitation est une véritable torture, qui s’avère vite responsable de nombreuses défaites, car les monstres les plus coriaces ne vous laisseront pas le temps de vous arrêter en pleine bataille pour replacer la caméra.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • Morlunapp
    Le second stick n'est pas du tout obligatoire, c'est juste une question d'habitude.
    J'ai plus de 500h sur mh3U sans 2e stick et je m'en sortais très bien.

    Le mode en ligne n'est nouveau que sur 3DS, mh3u et tri sur wii U l'avaient déjà.

    Pour l'accrochage à des parois, ce n'est pas nouveau, mais avant seul un mouvement verticale lent était possible alors que maintenant c'est dans toutes les directions, on peut donner des coups en étant accroché et on peut sauter de la paroi pour atteindre quelque chose assez loin.
    0
  • Elodie l
    J aime
    0