http://media.bestofmicro.com/R/H/564749/original/Montres_connectees_aiguilles.jpg

Montres connectées à aiguille : comment choisir sa smartwatch horlogère ?

Lorsque l’on évoque une smartwatch, on pense inévitablement à un modèle équipé d’un écran tactile LCD ou Oled, véritable extension du smartphone, capable de gérer messages, indications GPS, suivi d’activité ou encore de faire tourner des applications à même son écran de moins de 2 pouces.

>>>> Retrouvez les meilleurs conseils pour bien choisir sa montre connectée

Il existe pourtant d’autres montres connectées pour ceux qui sont plutôt à la recherche d'un objet classique, tout en profitant d'une touche de technologie discrète. Ici, il n'est donc pas systématiquement question d'écran ni d'équipement pléthorique, juste d'aiguilles et de capteurs soigneusement dissimulés derrière un design plus classique, une catégorie que l’on appelle volontiers « montres intelligentes ».

Notre sélection

Choisir une montre intelligente n'a pas grand-chose à voir avec une smartwatch. Ici, les critères qui entrent en ligne de compte sont plus proches du design et des commodités comme le bracelet, que des performances ou de l'autonomie. 

À quoi ressemble une montre intelligente ? 

Runtastic Moment Fun - 130 eurosRuntastic Moment Fun - 130 euros
Les montres intelligentes arborent la plupart du temps un design simple, souvent rondes, et dotées d'aiguilles dont le nombre peut varier selon les informations à afficher. Elles sont globalement séparées en deux catégories.

D'un côté, des garde-temps mis au point par des marques horlogères célèbres, aux dessins élégants et épurés, faisant appel à des matériaux raffinés et qui respectent les codes de l'horlogerie traditionnelle. S'ajoutent à cela quelques capacités « connectées », qui ne représentent toutefois pas l'intérêt premier. C'est le cas d'Alpina et de Frederique Constant avec leurs Horological smartwatch dont les tarifs commencent autour des 1 000 euros.

De l'autre, on peut trouver des montres développées par des marques plus habituées aux nouvelles technologies qu'aux cadrans et aux aiguilles, qui se focalisent plus sur l'équipement « connecté » que sur le design. Elles ont comme ambition d’apporter l’heure avec un petit quelque chose en plus tel que le suivi d’activité. On pourrait alors presque les décrire comme des bracelets connectés plus « sortables ». C'est notamment le cas de la Runtastic Moment qui, derrière un design qui fait appel au plastique, est moins chère (130 euros) sans faire l'impasse sur les fonctionnalités.

Ces deux catégories de montres ne s'adressent pas vraiment au même public. Là où la première sera plutôt choisie pour son esthétique valorisante, la seconde sera surtout retenue pour sa praticité.

À quoi servent-elles ?

Frederique Constant Horological Smartwatch - 995 eurosFrederique Constant Horological Smartwatch - 995 euros

En vraies « montres », le but premier de ces pièces est de donner l'heure. Mais c'est également un bijou dès que l'on grimpe en gamme, qui servira des intérêts esthétiques pour ceux qui en auraient l'envie. Souhaitant allier la tradition d’un mécanisme horloger à l’innovation des technologies modernes, ces pièces accolent une puce Bluetooth et un accéléromètre à des mouvements à quartz. 

Ainsi équipés, ces garde-temps peuvent assurer un suivi du sommeil et compter les pas au fil de la journée, le tout sobrement dissimulé dans un boîtier qui a tout d’une montre classique. Certaines peuvent également embarquer sur le cadran des icônes ou un petit écran pour indiquer la progression de ses objectifs d'activité quotidienne, ou prévenir de l'arrivée de certaines notifications sur le smartphone. C'est par exemple le cas de la Cogito Classic qui intègre un discret afficheur au fond du cadran alertant le porteur à l'aide d'icônes ou de texte.

Ces montres intelligentes ne doivent par conséquent pas être la priorité pour ceux qui ne recherchent qu'un capteur d'activité : un bon bracelet connecté sera souvent moins cher, avec des fonctionnalités plus étendues.

Lire : Bracelets connectés : comment choisir ? Lequel acheter ?

Mon téléphone est-il compatible ? 

Cogito Classic - 150 eurosCogito Classic - 150 euros

Si ces montres sont équipées d'aiguilles et de cadrans classiques, elles n'en restent pas moins connectées au téléphone. La liaison se fait en Bluetooth et requiert une application spécifique, à récupérer sur l'App Store ou le Play Sore selon l'OS. Une fois appairées, ces montres peuvent régler l'heure automatiquement, suivant les changements de fuseaux horaires. Depuis l'interface du téléphone, il est également possible de suivre l'activité du porteur, de définir ses objectifs, etc.

Dans certains cas, un seul système d'exploitation est supporté, à l'instar des Withings Activité et Pop qui à leurs débuts se dédiaient exclusivement à iOS. Depuis, une version Android est arrivée, mais il vaut donc mieux être vigilant sur la compatibilité avec les différents OS. Aussi, contrairement à une Apple Watch ou une G Watch R, elles sont autonomes et fonctionnent sans liaison avec le smartphone la plupart du temps.

Quelle est l'autonomie de ces pièces ?

Fossil Q Grant - 180 eurosFossil Q Grant - 180 euros

Avantage de ce genre de montres plus traditionnelles, nul besoin de s'inquiéter de l'autonomie qui est gérée par une pile bouton qui offre plusieurs mois d’utilisation sans problème. Dans le cas d'une Frédérique Constant, il est même question de 2 ans avec une seule pile. On est bien loin des préoccupations des smartwatch du type de l'Apple Watch, qui demande d'être relié chaque soir à une prise murale.

Cela étant, il existe quelques exceptions, à l'instar de la Fossil Q Grant, qui nécessitent tout de même d'être rechargée aussi régulièrement qu'un bracelet connecté. En l'occurrence, tous les 7 jours à en croire la marque.

Lire : Fossil dévoile enfin sa gamme de montres et d’objets connectés

Peut-on choisir le bracelet ?

Névo Watch - 350 eurosNévo Watch - 350 euros

L'immense majorité des montres intelligentes emploient des bracelets de tailles standards, ce qui s'avère particulièrement pratique à l'usage. Si ceux disponibles à l'achat ne conviennent pas, il est alors assez facile de les remplacer par d'autres plus à son goût. Même logique en cas de casse, il n'est pas indispensable de s'en tenir aux accessoires fournis par le constructeur de la montre. Il faut simplement faire attention à la taille, qui peut aller du 18 au 22 mm dans la plupart des cas. La Névo Watch par exemple, accueille un bracelet de 20 mm à son entre-corne.

Lire : Nevo, une smartwatch minimaliste mais stylée

Combien cela coute ?

Breitling B55 Connected - 6 000 eurosBreitling B55 Connected - 6 000 euros

Les montres intelligentes peuvent faire le grand écart en terme de tarif. Certaines sont particulièrement attractives à condition de ne pas être trop exigeant en matière de design. Si une Withings Activité Pop est accessible à moins de 150 euros, d'autres peuvent atteindre des sommets, ces objets étant assimilés à des bijoux. L'arrivée des manufactures suisses contribue à l'augmentation des prix, avec Frédérique Constant, Alpina et Mondaine qui ont ainsi sorti leurs Horological Smartwatch. La différence première est au niveau du mouvement puisque certains utilisent des conceptions « maison ». Enfin, l’enrobage est aussi revu et corrigé à la manière suisse avec des boîtiers en or ou sertis de diamants pour le modèle d’Alpina.

Ces smartwatch horlogères ont donc un coût substantiel : comptez à partir de 995 euros pour une Frédérique Constant Horological en acier. La B55 Connected de Breitling dépasse même les 6 000 euros, notamment en raison d'un équipement important : tachymètre électronique, un compte à rebours, un chronométrage « longue durée » et un dispositif de « chrono flight » qui enregistre les informations de vol.

Lire : Breitling B55 Connected : la Top Gun des montres connectées

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire