Téléphoner moins cher grâce aux MVNO

Les médias cherchent à prolonger leur audience

MVNO

Même si TF1 mobile a rencontré l’échec et cessé de commercialiser son offre sur le réseau Bouygues Télécom, M6 (Orange) et NRJ (vrai MVNO sur le réseau SFR) ont continué avec un certain succès. Le premier (qui est aussi le fruit d’un accord de marque et non pas un MVNO) revendique 1 000 000 d’abonnés et le second 450 000. Un succès qui s’explique par la cible des 15-25 ans visée, un public plus enclin à changer d’opérateur pour se démarquer. Leur originalité vient également de leur offre de contenu exclusive tirée de leurs activités audiovisuelles : musique, sonneries ou clips, le tout entouré de SMS illimités dont les ados sont friands. Un vrai succès donc pour ces opérateurs.

Des labels qui recherchent des relais de croissance

MVNODu côté des labels Universal et Virgin, c’est le même public qui est visé avec ici également un vrai succès (700 000 abonnés Universal en janvier dernier). De la même manière que les offres M6 et NRJ, ces deux maisons de disques proposent majoritairement des offres prépayées et sans engagement accompagnées de portails WAP sur lesquels on peut trouver du contenu essentiellement musical. Un très bon moyen pour elles de se diversifier face à la baisse de revenue engendrée par les nouveaux modes de consommation de la musique sur le Net.