Pourquoi Netflix va vous faire oublier « Plus belle la vie »

Netflix : faut-il craquer (ou pas) ?

C’est officiel : Netflix est disponible en France. C’était un secret de Polichinelle, mais le service a fait officiellement son arrivée dans l'hexagone ce lundi avec trois offres différentes : à 8, 9 et 12 euros, toutes disponibles après un mois offert suite à l'inscription. Chacun peut désormais bénéficier de milliers de films et de séries TV sur n’importe quel appareil (console, ordinateur, téléviseur, mobile, tablette…). Le tout, le plus légalement qui soit, et sans connaître de réelle limite. Mais le service de VOD qui fait tant vibrer outre-Atlantique possède-t-il suffisamment d’atouts pour conquérir le cœur des petits Français que nous sommes ? Faut-il craquer pour Netlix ou lui préférer un concurrent comme Canalplay Infinity ?

Oui - Parce que c’est vraiment pas cher

Comme prévu, les tarifs de Netflix en France sont pour le moins attractifs. Après un premier mois offert donnant droit à des films et des séries en HD avec deux utilisateurs connectés à un même compte simultanément, trois offres sont possibles. La première, à 7,99 euros, permet d'utiliser Netflix sur un seul écran à la fois en définition standard. La deuxième offre, à 8,99 euros, offre un accès sur deux écrans en même temps en haute définition. Enfin, la dernière offre permet, pour 11,99 euros de passer à quatre écran simultanés, toujours en HD. Des prix vraiment très agressifs, puisqu’on peut se désabonner à tout moment de Netflix (on ne paie que le mois en cours) et que l’on profite d’un mois d’essai gratuit.

Et si l'on compare ces tarifs à ceux pratiqués par les services illimités de musique en ligne, on s’aperçoit que Netflix est plus avantageux. Des sites comme Deezer ou Spotify nécessitent de débourser 9,99 € /mois (avec 15 jours d’essai gratuit pour l’un, et 30 jours gratuits pour l’autre). Finalement, Netflix a aligné ses tarifs français par rapport à ceux de Canalplay Infinity (7,99 € / mois sans engagement), qui dispose d’un catalogue très alléchant et tout aussi conséquent, mais avec des œuvres différentes.

Non - Parce qu’il y a toujours plus de choix sur The Pirate Bay

On entend et on lit beaucoup que l’arrivée de Netflix en France permet de limiter les pertes du cinéma et de freiner le téléchargement illégal. Aurélie Filippetti, la ministre de la Culture, la première, affirmait en janvier dernier au Journal du Dimanche qu’elle n’était « pas fermée aux nouveaux acteurs du numérique, surtout lorsqu'ils proposent une offre légale de films et de séries, une de [ses] priorités pour lutter contre le piratage ».

Néanmoins, l’offre de Netflix est, par définition, toujours plus limitée que celle disponible sur les sites de téléchargement illégal. Les films et les séries sont en effet disponibles sur le service de VOD par abonnement bien après leur édition en DVD et Blu-Ray, mais aussi avec moins de choix de sous-titres, une qualité vidéo ou audio pas toujours optimale ou des choix de langue plus limités.

Si le catalogue de Netflix est disponible depuis ce lundi, on constate que l'offre est pour le moins limitée. Aucun chiffre précis quant au nombre d'oeuvres n'a été annoncé par la firme. Néanmoins, le catalogue souffre de nombreux manques comme la plupart des séries HBO (Rome, The Wire, Game of Thrones) et des films récents. Finalement, il est plus simple de se laisser porter par les recommandations de Netflix sans chercher à regarder une série ou un film en particulier. De son côté, le concurrent Canalplay Infinity affiche un total de plus de 5000 épisodes et films. C’est mieux, mais on doute que ça soit en mesure de concurrencer les dizaines de milliers de films et séries disponibles illégalement sur Internet.

Oui - Parce que Netflix est accessible partout

L’une des grandes forces de Netflix réside surtout dans sa très grande accessibilité. Le service est en effet disponible depuis n’importe quel appareil : un PC ou un Mac, bien évidemment, mais également une tablette, un smartphone (Android, iOS ou Windows Phone), une console de jeu (Xbox 360, Xbox One, Wii, Wii U, PS4 et PS3), un lecteur de Blu-Ray, ou même certains téléviseurs connectés. Depuis ce lundi, la plupart des appareils proposent désormais la possibilité d'accéder à son compte Netflix depuis sa console ou son smartphone simplement en téléchargeant l'application compatible.

En revanche, au lancement, aucun opérateur n'a fait le choix d'intégrer Netflix directement dans sa box connectée au téléviseur. Bouygues Telecom a cependant annoncé l'arrivée du service en novembre sur ses différentes box et Orange devrait rapidement faire une annonce similaire

Non - Parce que c’est moins bien que le Netflix américain

Contrairement aux États-Unis, la loi française réglemente strictement la disponibilité d’un film sur une plateforme de VOD par abonnement. Là où la date est décidée par un simple contrat entre le studio et Netflix outre-Atlantique, la loi française oblige les plateformes comme Netflix à attendre au moins 36 mois après sa sortie en salle pour proposer un film. Ainsi, au lancement de Netflix, les films les plus récents parmi ceux proposés datent déjà de 2011, voire 2010 comme le thriller Green Zone ou la comédie American Trip. Il faudra par exemple attendre au moins mai 2017 pour y découvrir le nouveau Godzilla sorti en mai dernier.

Une durée de trois ans qui pourrait néanmoins être réduite prochainement. Le rapport Lescure, remis l’an dernier à la ministre de la Culture, préconisait en effet de réduire cette durée de 36 à 18 mois, soit un an et demi après la sortie en salle du film.

Oui - Parce que l’interface est sans égale

Riche d’un catalogue de plusieurs milliers d’œuvres, Netflix a réussi malgré tout à développer une interface claire et concise, dans laquelle on navigue facilement. Retrouver un film est finalement très simple. Et lorsque c’est la panne sèche, quand on ne sait pas quoi regarder, le système de recommandation se révèle très efficace. Au moment de l’ouverture d’un compte, il vous suffit d’indiquer quelques titres que vous aimez, puis d'évaluer les films que vous avez vu et de rajouter ceux qui vous tentent à une liste d'envie et le service se charge ensuite de vous suggérer d’autres films ou séries TV en accord avec vos préférences. Enfin, les réglages du service, s’ils ne sont pas nombreux, restent accessibles à tout instant et sont suffisamment clairs pour ne pas embrouiller même les moins technophiles.

Non - Parce que ça risque de ramer

À côté des problèmes qu’ont connus les abonnés de Free avec YouTube il y a plusieurs mois, l’arrivée de Netflix pourrait être l’apocalypse. En effet, le service de vidéo à la demande représente plus de 30 % du trafic aux États-Unis aux heures de pointe, contre 18 % pour YouTube (trafic descendant, d’après les données de Sandvine).

Aux États-Unis, Netflix a signé des accords avec les principaux opérateurs qui refusaient de payer pour l’amélioration de leurs tuyaux saturés. Ils exigeaient que Netflix paie lui-même pour améliorer les réseaux de câbles, estimant que c’était le service de VOD qui en profitait le plus. Reste à voir si les opérateurs français tiendront la même position. On sait que le bras de fer entre Free et YouTube, pour les mêmes raisons, avait surtout mis les abonnés de Free en porte à faux. De son côté, Stéphane Richard, PDG d'Orange, s'est exprimé à plusieurs reprises contre le risque de saturation de réseau que pourrait représenter Netflix.

Oui - Parce qu’on a le choix sur la qualité de la vidéo

C’est l’un des grands reproches que l’on peut faire aux services de VOD actuels. Beaucoup proposent des films et des séries TV dans une qualité moyenne. Netflix de son côté offre du contenu en SD (Standard Definition), HD (High Definition) ou même en 4K (ou UltraHD pour les puristes) pour Breaking Bad et House of Cards. Évidemment, tout dépendra ensuite de la qualité de connexion dont chacun dispose et il faudra impérativement changer son équipement et disposer de la fibre optique pour profiter d’une image en 4K. On apprécie également la possibilité de pouvoir regarder certaines œuvres directement en 5.1.

Un petit reproche néanmoins : lors des tests que nous avons effectués à l’aide de films en HD diffusés sur Netflix, la qualité s’est révélée seulement « correcte ». L’image est à mi-chemin entre la SD classique et le 720p.

Non - Parce qu’on n’a même pas House of Cards

Depuis plus d’un an, Netflix est bien plus qu’un simple service de vidéo à la demande aux États-Unis. Pour attirer de nouveaux abonnés avec des contenus “prestige”, Netflix s’est également lancé dans la production de documentaires et de séries TV dont House of Cards, Orange is the New Black ou Hemlock Grove.

Toutefois, depuis leur lancement aux États-Unis, ces séries ont déjà été achetées par des chaînes françaises comme Canal Plus pour House of Cards. En plus de la diffusion télévisée de la série, la chaîne française a également acheté l’exclusivité de la diffusion de la série sur Internet via son propre service de VOD : Canalplay. Un achat qui a été fait non seulement pour les deux premières saisons, mais pour tout le reste de la série. Alors qu'House of Cards était envisagé par Netflix comme un contenu premium pour attirer les abonnés aux États-Unis, la série ne sera jamais disponible en France.

Cependant, une série va être produite par Netflix tout spécialement pour l’Hexagone. Cell-ci se déroulera dans la cité phocéenne et s'appellera fort logiquement Marseille. Elle sera notamment scénarisée par Dan Franck (Les Hommes de l'Ombre), réalisée par Florent Emilio Siri (Cloclo, Otage, Nid de Guêpes) et devrait arriver courant 2015. C’est la première fois que Netflix produira des contenus spécialement pour un pays en dehors de ses séries américaines. Une bonne manière pour le service de VOD de se mettre le public français dans la poche.

Lire aussi : Netflix : tout le monde en parle, mais c'est quoi au juste ?

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
12 commentaires
    Votre commentaire
  • g-style
    ouais ben je vais conserver mon vpn et mon compte US...
    0
  • Nulys
    Anonymous a dit :
    ouais ben je vais conserver mon vpn et mon compte US...


    En même temps t'habite pas en France.
    0
  • g-style
    en meme temps je reviens habiter en France debut Novembre
    0
  • Nulys
    Outch le retour a la bonne période froide et humide!
    0
  • g-style
    tu sais la meteo a Shanghai en Novembre c'est pas la joie, du coup le changement va pas etre radicale.
    0
  • job31
    :D

    Perso très content de NF, bien meilleur que canal play qui lui ne fonctionnait qu'une fois sur dix :/
    0
  • FFT
    Citation:
    ouais ben je vais conserver mon vpn et mon compte US...


    Connecté via un VPN aux US et avec mon compte Netflix français, j'accède au catalogue américain sans les restrictions débiles de la sacro-saint chronologie des médias française (disponibilité seulement 3 ans après la sortie du film en salle pour la SVOD)... Je voie donc des films plus récents (2013/2014) sur le catalogue américain quand sur le catalogue français on ne voit rien après 2012... Bon, ça ajoute au prix de l'abonnement (5€/mois en plus) et c'est de la VO sous-titrée VO, un bon moyen de faire progresser son anglais d'ailleurs... Mais c'est aussi un argument pour les geeks (et encore...) pour qui un vpn américain sur le catalogue de Canal Play n'apportera rien de plus, il ne faut pas l'oublier... ;-)

    Ca serait d'ailleurs bien que la presse dans une tentative louable de faire un benchmarking des offres de SVOD accessibles en France, précise ce point (accès via vpn). On voit à quel point les lois nationales sont totalement inadaptés à internet, qui se moque bien des frontières...

    Précisons aussi que l'utilisation d'un VPN n'a absolument rien d'illégal dans ce domaine, sachant qu'on peut aussi s'en servir pour faire du torrent afin d'éviter la colère d'hadopi et compléter le service de Netflix, mais c'est un autre sujet, je divague... ;-)

    On confirmera la qualité vidéo bien en deça d'un Blu-ray et même d'un bon vieux fichier MKV (6/8Go) en 1080p... Quant à l'audio c'est pire, au mieux stéréo, voir (très) rarement du 5.1 mais uniquement avec l'appli native windows 8.1, sinon on passe par Silverlight de microsoft (concurrent de Flash d'adobe) qui ne gère pas cela. En même temps Netflix ne vise pas le marché des audiophiles et autres intégristes du home-cinéma, c'est vrai et il faut bien commencer par quelque part, la fibre optique est encore loin d'être déployée partout pour justifier les débits nécessaires à la diffusion de flux audio/vidéo vraiment HD.

    Ca n'ira certes pas cannibaliser le marché des téléchargeurs qui trouvent des copies ISO de blu-ray de 40Go récupérées en moins d'une heure sur la fibre optique (via les newsgroups & les annuaires de Torrents) mais Mme Michu devrait y trouver son compte quand même... Comme quoi l'offre l'égale a du bon quand elle est intelligemment positionnée.

    C'est très bien Netflix, c'est simple, rapide, plutôt fluide, je dirais que c'est sans doute assez complémentaire du téléchargement assidu, notamment pour les séries plus anciennes, dont on se demande s'il est bien raisonnable de les garder dans un coin de son disque dur vu qu'on les regarde rarement à nouveau...

    Merci pour l'article ça résume bien.
    0
  • FFT
    Citation:
    ouais ben je vais conserver mon vpn et mon compte US...


    Connecté via un VPN aux US et avec mon compte Netflix français, j'accède au catalogue américain sans les restrictions débiles de la sacro-saint chronologie des médias française (disponibilité seulement 3 ans après la sortie du film en salle pour la SVOD)... Je voie donc des films plus récents (2013/2014) sur le catalogue américain quand sur le catalogue français on ne voit rien après 2012... Bon, ça ajoute au prix de l'abonnement (5€/mois en plus) et c'est de la VO sous-titrée VO, un bon moyen de faire progresser son anglais d'ailleurs... Mais c'est aussi un argument pour les geeks (et encore...) pour qui un vpn américain sur le catalogue de Canal Play n'apportera rien de plus, il ne faut pas l'oublier... ;-)

    Ca serait d'ailleurs bien que la presse dans une tentative louable de faire un benchmarking des offres de SVOD accessibles en France, précise ce point (accès via vpn). On voit à quel point les lois nationales sont totalement inadaptés à internet, qui se moque bien des frontières...

    Précisons aussi que l'utilisation d'un VPN n'a absolument rien d'illégal dans ce domaine, sachant qu'on peut aussi s'en servir pour faire du torrent afin d'éviter la colère d'hadopi et compléter le service de Netflix, mais c'est un autre sujet, je divague... ;-)

    On confirmera la qualité vidéo bien en deça d'un Blu-ray et même d'un bon vieux fichier MKV (6/8Go) en 1080p... Quant à l'audio c'est pire, au mieux stéréo, voir (très) rarement du 5.1 mais uniquement avec l'appli native windows 8.1, sinon on passe par Silverlight de microsoft (concurrent de Flash d'adobe) qui ne gère pas cela. En même temps Netflix ne vise pas le marché des audiophiles et autres intégristes du home-cinéma, c'est vrai et il faut bien commencer par quelque part, la fibre optique est encore loin d'être déployée partout pour justifier les débits nécessaires à la diffusion de flux audio/vidéo vraiment HD.

    Ca n'ira certes pas cannibaliser le marché des téléchargeurs qui trouvent des copies ISO de blu-ray de 40Go récupérées en moins d'une heure sur la fibre optique (via les newsgroups & les annuaires de Torrents) mais Mme Michu devrait y trouver son compte quand même... Comme quoi l'offre l'égale a du bon quand elle est intelligemment positionnée.

    C'est très bien Netflix, c'est simple, rapide, plutôt fluide, je dirais que c'est sans doute assez complémentaire du téléchargement assidu, notamment pour les séries plus anciennes, dont on se demande s'il est bien raisonnable de les garder dans un coin de son disque dur vu qu'on les regarde rarement à nouveau...

    Merci pour l'article ça résume bien.
    0
  • vic20
    Pourvu que ça fasse un bide chez nous. Promener vous, faites du sport, sortez ! c'est moins abrutissant et c'est meilleur pour la santé.
    0
  • vic20
    PromeneZ-vous !
    0
  • Nulys
    Anonymous a dit :
    Pourvu que ça fasse un bide chez nous. Promener vous, faites du sport, sortez ! c'est moins abrutissant et c'est meilleur pour la santé.


    Wow doucement "Captain Dénonce"!

    Sérieusement tu crois vraiment que c'est a cause de netflix que les gens vont arretez de sortir/ faire du sport / se promener?

    Ca fais bien longtemps que les gens qui veulent rester chez eux restent chez eux et que ceux qui veulent sortir sortent. Et c'est pas une platforme de VOD qui va nous faire devenir de gros glandeur.
    0
  • Mary0907
    Puis je avoir netflix sur mon téléviseur avec les chaînes classiques? J'ai un écran plasma.merci de me répondre.Mh Julien mhjp.julien@orange.fr
    0