Edward Snowden : neuf mois de révélations

L'espionnage des communications des Français

Le 21 octobre dernier, Le Monde revenait sur les méthodes utilisées par la NSA pour espionner les citoyens français.

S’appuyant sur des documents de la NSA fournis par Edward Snowden, le quotidien français affirme en effet que « les communications téléphoniques des citoyens français sont interceptées de façon massive ». Un graphique de la NSA indique ainsi qu’en l’espace de trente jours entre le 10 décembre 2012 et le 8 janvier 2013, 70,3 millions d’enregistrements de données auraient été effectués en France, avec des pics atteignant près de 7 millions en une journée pour le 24 décembre 2012 ou le 7 janvier 2013.

Parmi les données récoltées, on retrouve ainsi des SMS, enregistrés en fonction de la présence de certains mots-clés, mais aussi des appels enregistrés lorsque certains numéros ciblés sont contactés, ou l’ensemble de l’historique d’appel de certaines personnes. Les méthodes utilisées par la NSA afin d’accéder à de telles données ne sont toutefois pas connues. Le Monde suggère néanmoins que « les cibles de la NSA concernent aussi bien des personnes suspectées de liens avec des activités terroristes que des individus visés pour leur simple appartenance au monde des affaires, de la politique ou à l'administration française ».

Si la constitution américaine, à laquelle est soumise la NSA, protège les citoyens américains, ce n’est pas le cas du reste du monde. Interrogée par Le Monde, l’agence précise toutefois ne pas pouvoir surveiller des individus non américains « sans motifs légalement fondés, tels que la menace terroriste, informatique ou la prolifération nucléaire ». Une affirmation qui se veut rassurante, mais qui reste néanmoins partielle, compte tenu des écoutes également opérées auprès d’organisations diplomatiques ou de certains chefs d’État comme Angela Merkel ou Dimitri Medvedev.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • Morlunapp
    Il a accouché de pas mal d'infos en gros.
    0
  • Johan_et_Pirlouit
    - Page 1 :
    Citation:
    Le programme Prism ne vise cependant pas les citoyens américains, dont la vie privée est protégée par la constitution.

    Faux. En tout cas tant que la loi n'a pas été réellement amendée. Il suffit de se renseigner un peu sur le USA PATRIOT Act. Source > http://fr.wikipedia.org/wiki/USA_PATRIOT_Act. Mais Tom's Hardware étant américain, il est normal qu'il préserve ses lecteurs et ne fâche pas les hautes instances, même si Obama a demandé à amender cette loi pour revenir à plus de protection des données personnelles... Mais on ne sait pas si ça a été fait réellement.

    - Page 3 :
    Citation:
    Au total, ce seraient 180 millions d’opérations qui auraient été intégrées à Tracfin, la base de données financière de la NSA.

    TRACFIN (Traitement du Renseignement et Action contre les Circuits FINanciers clandestins) est un organisme du Ministère de l'Économie et des Finances chargé de la lutte contre le blanchiment d'argent. Source > http://fr.wikipedia.org/wiki/TRACFIN. C'est Français et ça n'a pas de lien direct avec la NSA. Vous parlez de quel Tracfin ?

    - Page 4 :
    Citation:
    Une collecte de données qui aurait été effectuée sur la planète entière à l’exception des Américains, en raison de la protection que la constitution américaine leur assure.

    Comme pour la page 1, c'est pour l'instant faux, le USA PATRIOT Act passant par là.
    0