[Test] Nvidia Shield : une console sous dopamine

Une console de jeu pure et dure

La puissance de la batterie s’élève à 28,8 Wh, au lieu des 38 promis lors des premières annonces. De quoi tout de même garantir une belle autonomie. Nous avons fait nos propres tests en exécutant Epic Citadel jusqu’à ce que le Shield n’en puisse plus. Avec le WiFi activé et le test tournant en boucle, la console a tenu 6 heures et 39 minutes. Lorsqu’un jeu est streamé depuis son PC (ici, Skyrim) l'appareil a tenu bon pendant neuf heures et 58 minutes. Pas mal ! Reste que cette coupe au niveau de la  batterie s’explique notamment par le poids de la machine, déjà important : 588 grammes. À titre de comparaison, la PSP Go ne pèse « que » 158 grammes.

Ergonomie

Évidemment, le poids du Shield s’explique par son impressionnante fiche technique. Mais une fois en main, l’ergonomie n’en souffre pas vraiment. Le clapet de la console est facile à manipuler, un petit rebord permet de le lever sans difficulté. Les doigts trouvent rapidement leurs places et ne souffrent pas d’y rester. La disposition des touches ne perturbera aucun joueur : sur la gauche, le pad directionnel est placé juste au-dessus du premier analogique, à droite on trouve les différents boutons d’actions surplombant le second stick analogique.


Des raccourcis spécifiques à Android sont placés sur le centre de la manette, afin de pouvoir naviguer dans les différents menus avec facilité. Reste que l’absence de clavier est handicapante dans les menus où il faut entrer des identifiants ou tout simplement taper des caractères.

Par contre, la puce Tegra 4 chauffe suffisamment pour nécessiter un refroidissement actif. Un petit ventilateur souffle l’air vers l’arrière de la console pour éviter de chauffer inutilement les doigts. Nous y avons mesuré une température de 43 °C, ce qui n’est pas démesuré d’autant plus que le châssis de la manette ne chauffe pas outre mesure même après plusieurs heures de jeu.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
    Votre commentaire
  • subrico
    Il s'agit bien de la valuer "rétinienne" : c'est une dénomination marketing adopter par apple pour dire que à partir d'une certaine densité de pixel, l'oeil de peut plus distinguer la différence.
    L'ipad 3 "rétina" a une densité de 263 PPP, là avec 294 PPP on est bien au delà.

    Bon après j'avoue, j'ai pas eu entre les mains un 5" en 720 et en 1080 pour "voir" la différence, mais je doute que ça soit flagrant. Au mieux on doit avoir un sensation de contracte plus élevé.
    0
  • KyrO_82
    Au sujet du streaming a partir du PC, il y a la compression, l'envoie via wifi, la décompression, puis optionnellement l'envoie via wifi/miracast à la TV, j'aimerais bien connaitre la latence que cela génère :o Vaux nettement mieux envoyer l'image directement depuis le PC à sa TV, et n'utiliser la shield que comme manette (mais ca fait chère la manette wifi :D)

    @subrico:
    Tout dépend à quel distance on tient son écran ^^
    0
  • dakarau
    impressionnant!! tres jolie joujou!! beau teste en plus.

    mais ne faudrait- il pas la comparer aussi avec les consoles portables?

    parce que s en est une!
    0
  • Salem Sacramento
    Ce n'est certes qu'une console... Certes elle coûte 299€... Mais tain, moi qui ne suis qu'un joueur PC mais qui aimerais pouvoir jouer à mes jeux PC dans mon camion ou dans mon train... Ben je suis prêt à les dépenser même si je dois vendre mon chat
    0