[Test] Nvidia Shield : une console sous dopamine

Shield et Stream, une équipe gagnante

La partie la plus intéressante d’un point de vue technique ET pratique, c’est la capacité du Shield de jouer à des jeux depuis son PC, le tout uniquement via sa connexion WiFi domestique


Il y a bien sûr quelques prérequis : avoir une carte graphique GeForce GTX 650 ou plus installée dans sa machine et surtout avoir une belle bibliothèque de jeux Steam. De leurs côtés, ils se doivent d'être compatibles avec la définition 1280 x 720 (celle de l’écran du Shield, donc).

L’encodage est assuré par le logiciel Geforce Experience à installer sur sa machine, puis le tout est envoyé sur le réseau WiFi. Pour chaque jeu, le logiciel s’occupe d’optimiser les paramètres afin que la fluidité soit assurée de chaque côté, et SURTOUT, garantir une latence minimale.

La configuration de la manette est également automatisée : l’utilisateur n’a concrètement rien à faire de plus que d’appuyer sur un bouton pour lancer un jeu. Au premier chargement, la procédure peut prendre un peu de temps, mais une fois cela fait, un raccourci est créé avec les réglages enregistrés.



Voici la liste des jeux qui sont, pour l’instant, optimisés pour le Shield :

  • Borderlands 2
  • The Elder Scrolls V : Skyrim
  • Call of Duty : Black Ops 2 (MP/Zombies)
  • Metro : Last Light
  • Tomb Raider 2013
  • Sniper : Ghost Warrior 2
  • Grand Theft Auto 4
  • F1 2012
  • Star Trek
  • Dead Island : Riptide
  • Resident Evil 6
  • Dishonored
  • Batman : Arkham City
  • Half-Life 2
  • Left 4 Dead 2
  • Devil May Cry (dmc 5)
  • F1 Race Stars
  • Pressure
  • GRID 2
  • Metro 2033
  • DiRT 3

Pour l’instant, la fonction de streaming PC est en phase de bêta. Elle s’active directement dans Steam, puis il faut passer sur le Shield : l’ensemble des jeux compatibles devient alors disponible sur l’interface Tegra Zone. Rapide, propre et facile.

Bien sûr, le Shield s’assure de verrouiller le PC afin d’éviter que quelqu’un ne se pose devant l’écran et ne quitte sans le savoir une partie effrénée. Les jeux « non-optimisé » pour le Shield sont malgré tout accessibles depuis l’interface Steam Big Picture. Nous sommes parvenu à lancer World of Warcraft sans encombre. Malheureusement, au-delà des soucis évidents de contrôle, le son souffrait de quelques distorsions rendant l’expérience quelque peu périlleuse. Nous avons donc conclu qu’il valait mieux s’en tenir pour l’instant à la liste des titres configurés par Nvidia.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
    Votre commentaire
  • subrico
    Il s'agit bien de la valuer "rétinienne" : c'est une dénomination marketing adopter par apple pour dire que à partir d'une certaine densité de pixel, l'oeil de peut plus distinguer la différence.
    L'ipad 3 "rétina" a une densité de 263 PPP, là avec 294 PPP on est bien au delà.

    Bon après j'avoue, j'ai pas eu entre les mains un 5" en 720 et en 1080 pour "voir" la différence, mais je doute que ça soit flagrant. Au mieux on doit avoir un sensation de contracte plus élevé.
    0
  • KyrO_82
    Au sujet du streaming a partir du PC, il y a la compression, l'envoie via wifi, la décompression, puis optionnellement l'envoie via wifi/miracast à la TV, j'aimerais bien connaitre la latence que cela génère :o Vaux nettement mieux envoyer l'image directement depuis le PC à sa TV, et n'utiliser la shield que comme manette (mais ca fait chère la manette wifi :D)

    @subrico:
    Tout dépend à quel distance on tient son écran ^^
    0
  • dakarau
    impressionnant!! tres jolie joujou!! beau teste en plus.

    mais ne faudrait- il pas la comparer aussi avec les consoles portables?

    parce que s en est une!
    0
  • Salem Sacramento
    Ce n'est certes qu'une console... Certes elle coûte 299€... Mais tain, moi qui ne suis qu'un joueur PC mais qui aimerais pouvoir jouer à mes jeux PC dans mon camion ou dans mon train... Ben je suis prêt à les dépenser même si je dois vendre mon chat
    0