Le PC intégré à la voiture devient réalité

Perspectives

Si le but premier n’est pas encore la commercialisation, cette expérimentation permet de se rendre compte de ce que pourront être les voitures communicantes de demain. L’évolution matérielle du système est tout à fait envisageable et faire tourner Carbox sur une plateforme Macintosh ou Linux est tout à fait envisageable. L’acheteur d’une voiture neuve pourrait ainsi choisir le système d’exploitation de celle-ci. Signalons tout de même que le circuit de Carbox est complètement dissocié de celui du véhicule, le risque d’interférence avec l’électronique embarquée de la voiture est donc impossible.

Les applications sont nombreuses, mais pas forcément dédiées aux particuliers dans un premier temps étant donné les coûts d’installations encore élevés. Cela est bien sûr dû au caractère unique de cette installation qui pourrait être amortie seulement en cas d’industrialisation. En attendant, une première implémentation serait possible dans les taxis au bénéfice des passagers. Une autre possibilité serait d’embarquer le système dans des bus ou des tramways pour les transformer en plateforme mobile Wi-Fi, les passagers pouvant se connecter avec leur PDA ou ordinateur portable grâce à une redistribution du signal HSDPA reçu.

Carbox présente donc les prémices d’une informatisation des modes de transports. Si de tels systèmes n’envahiront pas nos véhicules dès demain pour une question évidente de coûts, c’est certainement une voie vers laquelle nous nous dirigeons.

Toutes les photos de l’Orange Carbox et du Mondial de l’Automobile sont dans notre galerie