Prise en main du Panasonic SDR-S10 : le caméscope de poche pour la plage

Une prise en main délicate

Que ce soit au niveau de l’ergonomie générale ou de la navigation dans les menus, le Panasonic SDR-S10 est plutôt difficile à prendre en main.

Les menus sont accessibles par une touche dédiée, mais on se rend compte que seulement une partie des réglages sont disponibles. En effet, d’autres paramètres sont proposés par le biais de la croix directionnelle. Le plus simple aurait été de tous les regrouper, afin de s’y retrouver plus facilement. L’interface reste néanmoins intuitive et on navigue dans les menus assez simplement.

L’ergonomie, quant à elle est assez particulière la faute au format réduit du SDR-S10. Il peut être maintenu de deux façons différentes : soit par le dessous à la manière d’une lampe torche, soit de manière traditionnelle, à l’aide de la dragonne, qui une fois repliée sert de hanse de maintient.

Dans le premier cas, il faudra un temps d’adaptation pour se repérer dans l’espace et filmer de façon fluide. De plus, les boutons sont difficilement accessibles. La seconde option, est assez inconfortable, mais cette fois-ci les boutons s’atteignent plus facilement. Dans ce contexte, le format réduit du SDR-S10 devient clairement un défaut.