Les dessous du poker en ligne

Pour un poker libre

En marge des réseaux les plus connus et des salles les plus cotées, existe un autre monde constituant un modèle à part entière : le libre. Aujourd’hui une myriade de petits logiciels permet de jouer un poker sans prétention mais aucune salle à but lucratif ne dispose d’une véritable plateforme libre. C’est ce but que s’est fixée Pokersource, la solution de Loïc Dachary. Débuté il y a six ans, le projet est arrivé à maturité et devrait entrer dans sa phase d’exploitation.

«Aujourd’hui, tout le monde veut développer sa propre structure, avoir sa plateforme propriétaire, mais très peu se rendent compte de l’investissement nécessaire. Réussir un logiciel sur le modèle de PokerStars, ça demande un à deux ans de développement et 1 million d’euros», explique le développeur.

Le libre en devenir ?

Selon lui, Pokersource est aujourd’hui la seule solution libre pouvant représenter une alternative pour un acteur du poker online. A court terme, il s’agit de trouver un entrepreneur qui donnera l’impulsion nécessaire au projet. Le but étant que dans quelques mois les joueurs eux-mêmes s’emparent du logiciel. Quant à l’avenir plus lointain, Loïc Dachary l’espère ambitieux : «que le libre supplante peu à peu les solutions propriétaires». «Mais pour l’instant, libre équivaut à bizarre dans l’esprit des gens. Nous sommes marqués ‘‘libre’’, sans image, sans références et sans commerciaux». Ce qui expliquerait en partie pourquoi des acteurs tels que la Française des Jeux se tournent directement vers des réseaux comme Cyberarts pour la gestion de leur plateforme.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
5 commentaires
    Votre commentaire
  • Anonyme
    Un article précis et bien écrit. J'ai appris plein de choses merci.
    0
  • Anonyme
    bonne peche,cela rassure un peu quant a l'honete des sites de jeux.
    0
  • Hep8
    Il serait important de parler des promotions sur ces site de poker dont vous validez en quelque sorte la bonne foi: Les promotion visant a vous donné de l'argent lors de votre inscription (ou n'importe quelle autre) inclue une clause vous obligeant a jouer un certain nombre de partie (ce qui peut prendre beaucoup beaucoup de temps pour un joueur moyen) avant de débloquer cet argent et de pouvoir le retirer. Logique me direz vous, sinon, on prendre les 50 et on se tire avec... Mais ce qu'il faut savoir aussi c'est que si vous perdez vos 50€ offert en une seul partie, et que vous remettez 50€ de votre poche sur votre compte, cet argent sera lui aussi bloqué jusqu'à ce que vous ayez joué assez de parties por débloquer les 50€ qui vous avaient été offert!!! C'est assez important a savoir.
    0
  • Anonyme
    Comme d'habitude un article qui ne dit pas grand chose et qui comme d'habitude ne connait pas grand chose sur l'affaire de triche chez Absolute Poker et Ultimate. Parler d'UN salarié est juste se foutre e la gueule du monde. Ne pas dire que le propriétaires de ces deux sites qui à value un reportage sur CBS est se foutre du monde. Oublié de dire que ce dirigeant est tout simplement le fondateur de la Commission de controle est aussi se foutre du monde.

    Bref... l'article parle de triche au poker mais comme d'habitude oublie l'essentiel. mdr
    0
  • dandibot
    Bon ben tirealatete, ça m' intéresse ce que tu dis là, dis nous en plus.
    Je ne suis pas journaliste, mais je veux connaitre les tenants et les aboutissants de cette histoire, et tu as l'air de t'y connaitre...
    0