Les dessous du poker en ligne

Le poker sur Internet est une pieuvre. Il existe aujourd’hui plus de 600 sites à travers le monde permettant de jouer à tous les types de poker. Une offre vaste mais pas aussi diversifiée qu’il y paraît. Ceux qui se sont déjà essayés à plusieurs plateformes de poker auront remarqué la similitude entre les différentes salles de jeu. Car le paysage du poker en ligne se divise en deux catégories : les réseaux de salles et les opérateurs de jeu indépendants disposant de leur propre logiciel de jeu.

La première partie regroupe la grande majorité des acteurs et fonctionne sur le modèle dit de l’affiliation. Des réseaux tels que Playtech, Cyberarts ou encore Ongame (propriété de Bwin) mettent à disposition des opérateurs un panel de services complet incluant la plateforme de jeu, les serveurs d’hébergement, mais aussi un système de paiement sécurisé et jusqu’au service client pour ceux qui le souhaitent. En contrepartie, les salles de jeu reversent un pourcentage de leurs revenus et s’engagent à respecter les règles éditées par le réseau auxquels elles appartiennent. L’un des réseaux les plus emblématiques, Playtech/iPoker regroupe près de 70 salles virtuelles parmi lesquelles apparaissent des noms connus des joueurs amateurs : Titan Poker, Poker 770 ou encore ChiliPoker.

Poker de réseau

La raison de cette concentration tient en un mot : « liquidité ». Ce terme désigne la masse de joueurs actifs en permanence sur un même réseau. Un grand nombre de joueurs permet l’enchainement de parties avec un temps d’attente minime.

La seconde catégorie est constituée des marques les plus fortes du poker online. La force des salles virtuelles telles que Full Tilt, PokerStars, PartyPoker, Everest Poker, Bodog ou PKR est d’avoir su créer une marque suffisamment forte pour pouvoir se passer d’un réseau d’affiliation et développer une plateforme propriétaire.

Bien sûr, la situation n’est pas figée. Un opérateur peut passer d’une plateforme à l’autre ou décider de devenir indépendant lorsqu’il estime être parvenu à fédérer autour de son nom suffisamment de joueurs. Selon nos informations, Winamax actuellement rattaché au réseau Ongame envisagerait de prendre son envol.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
5 commentaires
    Votre commentaire
  • Anonyme
    Un article précis et bien écrit. J'ai appris plein de choses merci.
    0
  • Anonyme
    bonne peche,cela rassure un peu quant a l'honete des sites de jeux.
    0
  • Hep8
    Il serait important de parler des promotions sur ces site de poker dont vous validez en quelque sorte la bonne foi: Les promotion visant a vous donné de l'argent lors de votre inscription (ou n'importe quelle autre) inclue une clause vous obligeant a jouer un certain nombre de partie (ce qui peut prendre beaucoup beaucoup de temps pour un joueur moyen) avant de débloquer cet argent et de pouvoir le retirer. Logique me direz vous, sinon, on prendre les 50 et on se tire avec... Mais ce qu'il faut savoir aussi c'est que si vous perdez vos 50€ offert en une seul partie, et que vous remettez 50€ de votre poche sur votre compte, cet argent sera lui aussi bloqué jusqu'à ce que vous ayez joué assez de parties por débloquer les 50€ qui vous avaient été offert!!! C'est assez important a savoir.
    0
  • Anonyme
    Comme d'habitude un article qui ne dit pas grand chose et qui comme d'habitude ne connait pas grand chose sur l'affaire de triche chez Absolute Poker et Ultimate. Parler d'UN salarié est juste se foutre e la gueule du monde. Ne pas dire que le propriétaires de ces deux sites qui à value un reportage sur CBS est se foutre du monde. Oublié de dire que ce dirigeant est tout simplement le fondateur de la Commission de controle est aussi se foutre du monde.

    Bref... l'article parle de triche au poker mais comme d'habitude oublie l'essentiel. mdr
    0
  • dandibot
    Bon ben tirealatete, ça m' intéresse ce que tu dis là, dis nous en plus.
    Je ne suis pas journaliste, mais je veux connaitre les tenants et les aboutissants de cette histoire, et tu as l'air de t'y connaitre...
    0