[Test] PS4 : que vaut la nouvelle console de Sony ?

PS4 et PS Vita, main dans la main

Avec l’arrivée de la PS4, Sony n’a pas oublié sa console portable. La PS Vita a une fois de plus une place de choix.

Cross-Play, Cross-Controller et lecture à distance sont des fonctionnalités dont disposait déjà la PS3. Néanmoins, elles n’étaient disponibles que sur certains jeux du catalogue, une petite sélection d’une dizaine de titres.

La PS4 change la donne en les rendant accessibles à tous ses jeux. En appairant la PS Vita à la PS4 en wi-fi direct (et avec un même compte PSN sur les deux appareils), il est possible de prendre la main sur la console de salon depuis l’écran de la Vita via ce que Sony appelle le Remote Play. Trois utilisations peuvent être faites de ce mode.

[Test] Sony PS Vita : 10 raisons de craquer (ou pas)

Jouer à distance, seconde manette ou écran secondaire

L’utilisateur peut tout d’abord jouer à distance, la PS4 streamant ses flux audio et vidéo. La liaison fonctionne jusqu'à un peu plus 20 mètres dégagés, mais il ne faut pas dépasser 10 mètre pour avoir une fluidité acceptable en jeu. Ne vous attendez pas à avoir une même qualité graphique. L’image est détériorée et adaptée à la définition de l’écran de la PS Vita. Adieu le 1080p. Lors de notre test, nous avons relevé de nombreux ralentissements sur Killzone : Shadow Fall, un jeu gourmand en ressources. Lego Marvel Super Heroes s’est montré plus magnanime avec un framerate quasi constant. Autre petit désagrément, la PS Vita ne dispose pas des boutons L1, R1, L3 et R3. Pour pallier ce manque, Sony les a émulés sur la surface tactile arrière de la console portable. Les jeux qui sollicitent souvent ces touches devront être prix avec des pincettes sur Vita. En fonction, il n’est donc pas judicieux d’utiliser cette lecture à distance.

Dans sa collaboration avec la PS4, la PS Vita peut également servir de seconde manette. Pour cela, il suffit d’utiliser le mode lecture à distance. Attention, si l’affichage a également lieu sur la Vita, il est légèrement décalé par rapport à celui de l’écran auquel est reliée la PS4. Aussi, il est plutôt recommandé de regarder ce dernier pour ne pas se faire surprendre lors d’une course de Need for Speed Rivals ou d’un match sur FIFA 14. Les contrôles, eux, ne présentent aucune latence.

Dernière utilisation cross-plateforme : le mode second écran. Ainsi paramétrée, la Vita se transforme en écran secondaire lorsque le jeu prend en compte cette fonction. Dans The Playroom, par exemple, démo technique intégrée d’office dans la PS4, la PS Vita permet de dessiner des objets puis de les lancer sur l’écran de la PS4 via l’écran tactile.

PS4 + PS Vita : y aura-t-il un pack pour Noël ?



Les Companion Apps

Ce type d’interaction est également disponible avec l’application compagnon de la PS4. Nommée PlayStation®App, elle a été publiée sur l’App Stored’Apple et le Google Play. Outre la fonctionnalité de second écran, elle offre également un accès aux trophées, PlayStation Store ou encore à des manuels et au chat avec ses amis.

Ce n’est pas la seule application compatible PS4. D’autres Companion Apps, comme on les appelle, sont disponibles. Actuellement, Activision en a développé une pour Call of Duty Ghost et Sony pour Knack. Elles interagissent chacune directement avec la version PS4 du jeu auquel elles sont associées.

Bilan : la PS Vita trouve enfin sa place dans un système de salon. Ses fonctionnalités sont les bienvenues. On regrette néanmoins les nombreux ralentissements en streaming et l’émulation difficilement utilisable de certains boutons.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • Peeder
    Tres bon guide merci beaucoup en espérant l'avoir demain :)
    1
  • karigura
    "les précommandes de la PS4 n’ont pas tardé à fondre comme neige au soleil." Ecrit ainsi, ça voudrait dire que ça diminue !
    2
  • Rorothermidor
    Bonjour,
    C'est une machine intéressante à plus d'un titre au niveau technique, et pour une société comme SONY, une manne providentielle.

    En dehors de ses capacités, elle est toutefois très verrouillée et possède de nombreuses limites, à l'instar de la XBox one, qui font que le jeu se transforme en pompe à fric moins sympathique qu'autrefois, le bon vieux temps des megadrive, super NES pour lesquelles lorsqu'on achetait un jeu, il était complet, sans achat in app, sans la moindre option payante. Aujourd'hui, j'ai beaucoup de mal à acheter un jeu sans trouver pléthore d'add ons à acheter en ligne (même sur PC).

    Je vais attendre un an, qu'on voit arriver des jeux à bas prix, jeux qui seront ceux du line up de lancement mais à 20€ +des add ons à moitié prix au lieu de 70+add ons au prix fort... De toutes manière il n'y en a pas en magasins, tout est déjà parti.
    2