High-tech et publicité : les spots culte

Windows fait sa pub

WindowsNous sommes en 1986, et cela fait quelques mois que Microsoft a lancé son propre système d’exploitation sur le marché de l’informatique : Windows. Ce système étant compatible avec les PC IBM de l’époque, notamment grâce (ou à cause) de sa base sur MS-DOS, ce système se pose du côté de la concurrence d’Apple et de son Macintosh. Et il a donc fallu y aller de sa propre campagne de promotion pour vendre Windows, qui était alors bien loin de connaître son implantation actuelle sur le marché.

Ballmer se met en scène

Et c’est donc le directeur des ventes de Microsoft à l’époque, un fringuant jeune homme d’une trentaine d’années connu sous le nom de Steve Ballmer, qui va se charger de tourner le spot publicitaire. Déjà à l’époque, son côté hystérique et déluré ne laissait aucun doute sur le personnage emblématique qu’il allait ensuite devenir au sein de Microsoft...

Windows XP : vous pouvez

Nous nous retrouvons maintenant plusieurs années plus tard. Windows est plus que correctement implanté sur le marché des PC, Steve Ballmer est depuis passé au poste de président directeur général de la firme, et Microsoft se permet donc quelques petites folies pour la sortie de son nouveau système d’exploitation en 2001 : Windows XP.

Ainsi, ce spot se paie le luxe d’utiliser en tant que bande-son un titre de Madonna : Ray of Light. Pourtant, ce n’est pas cette musique qui coûtera le plus cher à Microsoft pour cette publicité, mais un malheureux changement de slogan à la dernière minute. En effet, le slogan originel de cette nouvelle version devait être « Prepare to fly » (préparez-vous à vous envoler). Or, les événements du 11 septembre 2001 ont poussé la firme à revoir sa copie, alors même que tout était prêt pour le lancement de la campagne, et de lui préférer un slogan moins évocateur qui est devenu « Yes you can » (oui, vous pouvez). Aucun autre changement n’ayant été opéré sur le clip en lui-même, cela explique notamment le nombre incalculable de personnes qui s’envolent de joie d’utiliser Windows XP. Coût de l’opération : 200 millions de dollars...