Envoyer une lettre recommandée électronique

220 millions de lettres recommandées sont envoyées chaque année en France. Les entreprises réalisent 86% de ces envois. Internet permet aujourd’hui de faire des économies de temps et d’argent sur ce poste.

La lettre recommandée est la seule façon de donner une valeur juridique à un échange de courrier. Elle est devenue à ce titre incontournable dans nombre de procédures : appels d’offres, résiliations, rappels de paiements, licenciements, mises en demeures ... 

  • Un poste de coût pour l’entreprise

L’envoi de lettres recommandées reste cependant lourd à gérer. En plus des frais d’impression, d’envoi et de recommandation, l’envoi d’un recommandé demande qu’un des collaborateurs de l’entreprise se rende à La Poste. Temps de trajet, temps d’attente au guichet, ... la facture est à l’arrivée, lourde pour une simple lettre ! Ainsi un collaborateur rémunéré au SMIC qui passerait 30 minutes et ferait 2 km pour aller poster un recommandé coûterait à l’entreprise près de 15 euros.

  • Internet change la donne

Internet est en train de bouleverser les usages en la matière. Il est désormais possible d’envoyer ses lettres recommandées 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 depuis un ordinateur relié à Internet. La Poste, mais aussi de nombreux autres opérateurs (Posteasy, LettreRecommandee.com, ...), sont apparus sur ce marché qui pèse près d’un milliards d’euros par an. Il faut cependant distinguer deux formules : la lettre recommandée électronique hybride et la lettre recommandée 100% électronique.

  • Deux formules possibles

Dans le premier cas (lettre hybride), l’envoi se fait par email mais la lettre est ensuite imprimée, sauvegardée et envoyée par voie postale par un tiers de confiance. Elle est donc reçue en version papier par le destinataire. Dans le second cas (lettre 100% électronique), l’envoi, le stockage et la réception par le destinataire se font via Internet. On qualifie d’ailleurs parfois ce format de courrier d’email recommandé. Quelques doutes planent encore sur la valeur juridique de ce second mode mais il a l’avantage d’être accessible à des tarifs bien plus avantageux. Certains opérateurs le proposent même de façon gratuite. Dans tous les cas, plus besoin de déplacements jusqu’au bureau de Poste, plus de queue et des tarifs souvent plus attractifs que le recommandé de papa... bref un réel gain de temps et d’argent pour les entreprises !

Laurent Caplat