Retour vers le Futur : ce qui est vrai 30 ans après

La tablette tactile

Dans Retour vers le Futur 2, un homme tend à Marty un étrange appareil... qui rien n'est d'autre qu'une tablette tactile ! Certes, l'invention de la tablette ne date pas d'hier, puisqu'elle remonte en fait à 1987, soit deux ans avant la sortie du film. Mais Retour vers le Futur 2 présente un écran sans fil, léger et permettant d'effectuer un paiement. Et ça, c'est vraiment novateur pour l'époque.

Dans le film

« Eh petit, digite-moi 100 billets pour sauver l'horloge » dit l'homme à Marty. Visiblement, la petite tablette de Retour vers le futur 2 fait office de moyen de paiement. Même si l'on ne voit pas véritablement l'écran de l'appareil et que rien ne laisse supposer qu’il dispose d’un système d’exploitation complet, l’idée est innovante. Car à l’époque, la seule tablette qui existe est la GRIDPad, un appareil qui fonctionne sous MS-Dos et essentiellement employé par l’armée ou la police. Rien de vraiment grand public, en somme. Et rien qui ne permette de « digiter 100 billets » à un inconnu dans la rue.

Dans la réalité

Que ce soit sous iOS (iPad), Android ou Windows, les tablettes ont aujourd’hui envahi notre quotidien. Elles sont capables de tout faire, et pas uniquement de servir de moyen de paiement. Grâce à elles, on peut jouer, surfer, travailler, communiquer, se géolocaliser... Et pourtant, elles ont eu bien du mal à s’imposer : dans les années 90, Atari et Amstrad et bien tenté de lancer chacun un modèle, mais n’ont guère rencontré leur succès (celui l’Atari n’a pas même été commercialisé). Et même Microsoft, avec ses tablet PC fonctionnant sous une édition un peu spéciale de Windows XP, n’a vraiment réussi à conquérir le cœur du grand public. Il aura fallu attendre 2010, soit 21 ans après la sortie de Retour vers le futur 2, pour profiter d’un appareil convaincant et avec lequel… on peut enfin effectuer un paiement !

Le lancement de l'iPad par Steve Jobs en 2010.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire