Samsung Armani: le téléphone de luxe

La communication difficile

Appel en coursNous n’oublions pas que le Samsung Armani est avant tout un téléphone. Malheureusement pour lui, ses handicaps le rattrapent et viennent perturber le bon fonctionnement de cet usage principal. Ainsi, l’écran tactile sera verrouillé automatiquement lors de la réception d’un appel. C’est une bonne chose dans un sens puisque cette action permet d’éviter les coupures de communication involontaires. Mais cela implique aussi d’avoir recours au déverrouillage systématique du téléphone pour interagir avec (activation du haut-parleur, consultation du répertoire, etc.). Cette manipulation s’effectue par le biais d’un bouton situé sur la tranche du téléphone, ce qui est plus accessible et rapide que de composer un code sur le clavier virtuel.

Interface et autonomie

Un damier comme clavier numériqueL’interface d’appel du téléphone se divise en deux parties : la première comprend le clavier numérique et permet donc de composer le numéro de téléphone de votre correspondant ou de l’enregistrer dans le répertoire. Elle est accessible dans la barre supérieure de la page d’accueil. La seconde partie se lance après avoir appuyé sur la touche d’appel. C’est le journal d’appel, il contient la liste des derniers interlocuteurs. En aucun cas ces deux interfaces ne sont reliées, ce qui pose un problème pour s’y retrouver.

L’autonomie nous a agréablement surpris puisqu’elle s’élève à trois heures en communication. C’est beaucoup pour un téléphone de cette taille et doté d’une batterie d’une petite capacité (750 mA).

La batterie du Samsung Armani

Une qualité sonore décevante

La qualité d’émission et de réception du téléphone n’est pas mauvaise, mais le rendu sonore qui en découle n’est vraiment pas à la hauteur. La voix de l’interlocuteur est déformée, quasi métallique et parfois même légèrement étouffée. Activer le haut-parleur ou brancher le kit mains libres n’y change rien !