Quand la science-fiction se trompe de futur

New York 1997

Réalisé par le très respecté John Carpenter, New York 1997 (sorti en 1981) dépeint une île de Manhattan devenue une prison géante. En voyage dans la région, le président des États-Unis voit son avion détourné et s’écrase en pleine ville. Les détenus le retiennent aussitôt en otage. Dans cet univers très apocalyptique, on y voit quelques progrès technologiques de 1997 : ordinateurs pleins de loupiotes prenant tout un pan de mur et modélisation d’immeuble en fil de fer. Aucun doute, nous sommes bien dans le futur, mais pas celui que nous avons vécu en 1997.