Sécuriser son système d’information

Pour éviter le scénario catastrophe et préserver votre entreprise des intrusions extérieures, évaluez les risques encourus et respectez les bonnes pratiques.

En facilitant la mise en réseau des ordinateurs, des logiciels, des fichiers et des données en interne, mais également avec le monde extérieur, Internet représente une formidable opportunité pour les petites entreprises. Mais c’est également une nouvelle menace pour leur pérennité, si ces dernières ne se prémunissent pas sérieusement contre les risques qu’entraîne cette «ouverture sur l’économie numérique».

Trois scénarios «catastrophe» à éviter

Vous arrivez au bureau mais votre ordinateur ne démarre plus. Comment continuer à travailler ? Votre entreprise s’apprête à envoyer par email une proposition commerciale importante mais un virus paralyse l’ensemble de votre réseau informatique. Comment faire ? Un commercial fâché avec sa direction part avec le fichier client. Comment l’éviter ?

Analyser les risques pour définir une stratégie de sécurité

«L’épaisseur d’un rempart compte moins que la volonté de le défendre» dit un proverbe chinois. Avant tout, analysez les risques en répondant précisément aux trois questions suivantes : Quel est le niveau de menace réelle ? Quelle est la vulnérabilité de l’entreprise ? Quels sont les risques encourus ? À partir de ces éléments, définissez une stratégie de sécurité à mettre en oeuvre dans votre entreprise.

Protégez-vous des menaces externes et internes

Un incendie ou un dégât des eaux suffisent pour détruire ordinateurs et fichiers. C’est la survie même de l’entreprise qui peut-être en jeu. Autre risque : les logiciels espions ou encore les «spams» (emails non sollicités) polluant les ordinateurs avec un risque important de perte de temps. Face à l’ensemble de ces menaces, des solutions logicielles existent et doivent être mises en oeuvre. Cependant, la sécurité informatique est bien souvent mise en danger par des comportements internes à l’entreprise. Le principe du «maillon faible» fait qu’un salarié manquant de vigilance suffit à mettre en péril la sécurité de l’ensemble de votre entreprise. Communiquez sur les comportements et les bonnes pratiques à adopter devient alors la première des démarches à appliquer pour limiter les risques.

Christophe Netillard et Olivier Marx