[Test] Skullcandy Grind Wireless : on craque ou pas ?

À lire : Comparatif : quel est le meilleur casque Bluetooth ?

5 raisons de craquer (ou pas) pour le Skullcandy Grind Wireless


Oui : parce qu’il est confortable et léger

La première chose qui frappe avec le design du Grind est un choix qui est assez intéressant avec les casques de Skullcandy : l’arceau est en métal. On se débarrasse ainsi du plastique sur ce casque, ce qui lui confère une certaine souplesses qui lui permet de s’adapter à plus de têtes en restant confortable. Les écouteurs de type supra-aural sont assez confortables et n’exercent qu’une faible pression sur les oreilles. Le casque est donc tout à fait supportable sur une longue période, mais en conséquence, puisqu'il est plutôt léger (183 grammes), il a l’inconvénient de risquer de glisser si on bouge un peu trop la tête. 

Oui : parce qu’il fournit un bon son

Voilà un des points sur lesquels Skullcandy a fourni des efforts particulièrement remarqués ces derniers temps : la qualité du son. En l’occurrence, pour un casque dans cette gamme de prix, le Grind Wireless fournit une qualité sonore surprenante, avec un son plutôt juste. Les graves sont présentes sans être envahissantes, et bien que les aigües ont tendance à saturer quelque peu à plein volume, elles sont globalement bien reproduites. On regrettera toutefois l’absence presque totale d’isolation sonore, qui permet à la moindre nuisance de venir atténuer quelque peu l’expérience. Dommage, avec une telle qualité sonore, on aimerait pouvoir en profiter un peu plus dans un environnement bruyant comme les transports en commun.

Oui : Pour l’autonomie correcte

Sur la boîte du Grind Wireless, Skullcandy annonce une autonomie de 12 heures environ. Dans les faits, le casque nous a offert une autonomie plutôt similaire, voire un peu supérieure, plus proche des 18 heures. En outre, nous avons pu passer trois journées de travail avec le casque vissé sur les oreilles avant d’avoir à le brancher. Notons cependant qu’il n’existe aucune jauge, ni sur le casque ni sur l’ordinateur ou le smartphone connecté, permettant de prendre connaissance du niveau de la batterie. Il faudra attendre que celle-ci soit faible pour avoir un avertissement sous deux formes : le témoin d’allumage passe au rouge, et le casque diffuse une voix répétant « low battery » à intervalle régulier. À ce propos, ce message qui s’ajoute à la musique rend le tout plus ou moins inaudible, ce qui signifie que dès que ce signal retentit, il est l’heure de brancher le casque.

Oui : Parce qu’il ne coûte pas cher

Avec un prix affiché autour des 90 euros, Skullcandy propose un casque pour un prix presque similaire au Hesh 2 Wireless en 2015. Mais cette fois, le casque propose une finition beaucoup plus plaisante, et un confort bien plus agréable sur les oreilles, le tout pour une qualité sonore comparable, c’est à dire tout à fait convenable. Ainsi, ce Grind Wireless se retrouve avec un rapport qualité prix très intéressant, que ce soit par rapport à son prédécesseur ou à bien d’autres casques sur le marché. Dans la plupart des cas, les casques bluetooth qui proposent une meilleure finition ou une meilleure qualité sonore sont généralement bien plus onéreux. Skullcandy propose donc ici un casque très honnête pour son prix.

Non : parce qu’il manque d’options et d’accessoires

Prix réduit oblige, le conditionnement et l’emballage du Grind Wireless est relativement spartiate. La boîte n’est qu’un détail, mais ce qu’elle renferme (ou plutôt ne renferme pas) est un peu plus embêtant : en dehors de deux câbles, USB et audio, absolument rien n’accompagne ce casque. Pas de sacoche de transport (qui était pourtant fournie avec le Hesh 2 Wireless) ni d’accessoire, à peine trouve-t’on une documentation sommaire sur l’utilisation du casque et son fonctionnement, qui n’est au passage pas des plus intuitifs. Le casque en lui-même, s’il profite d’une bonne finition, ne peut pas se plier pour se ranger lors d’un transport, ce qui rend l’absence d’une sacoche d’autant plus regrettable.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire