-40% en 1 an : 10 smartphones qui valent le coup

Le cru 2015 n’est pas le meilleur que l’on ait pu connaitre en terme de smartphone. Les vraies innovations se font rares dans les modèles sortis. Parmi ces exceptions, on peut noter le Galaxy S6 Edge de Samsung avec ses bords incurvés ou l’iPhone 6s d'Apple dont l’écran est capable de reconnaitre les différences de pression. Seulement, ces appareils sont également très chers et les avantages liés à ces particularités ne sont pas évidents pour tout le monde.

Pire, d’autres haut de gamme sortis cette année souffrent de problèmes relativement gênants compte tenu de leurs tarifs, en perpétuelle hausse. Le HTC One M9, le Sony Xperia Z3+, le LG G Flex 2… Autant de smartphones équipés d’une puce Snapdragon 810, qui accuse une mauvaise gestion de l’énergie, et qui chauffe beaucoup lors d’un usage prolongé. Du coup, la vitesse ne fait pas un bond considérable puisque les fréquences doivent être réduites pour contenir la chaleur.

Pourquoi dépenser 600 ou 700 euros dans un tel type d’appareils, quand on peut avoir un haut de gamme de l’année dernière moins cher, bien que toujours compétitif sur le plan des fonctionnalités et des performances ? Ces smartphones n’ont en tout cas jamais été aussi intéressants qu'aujourd'hui. Il n’est même pas nécessaire de lorgner du côté de l’occasion, ils sont encore vendus neufs dans de nombreuses enseignes. Leurs tarifs ont bien baissé depuis leurs sorties, à tel point que certains peuvent atteindre près 50 % de réduction par rapport au prix initial.

Nous avons donc sélectionné 8 modèles qui, un an plus tard, restent d’actualité et qui saurons ne pas décevoir.

LG G3

Prix de lancement : 599 €

Le G3 a fait sensation lors de sa sortie, en 2014. Il faut dire qu’il ne manque pas d’atouts, qui sont encore tout à fait d’actualité. LG l’a doté de l’un des tout premiers affichages Quad HD, aussi appelé 2K, c’est-à-dire 2 560 x 1 440 pixels. Sur son écran de 5,5 pouces, cela représente une densité de pixels de 538. À ce niveau de détail, impossibles de distinguer un malheureux pixel.

Son design n’a pas vraiment vieilli par rapport au G4, avec un usage immodéré du plastique. Les spécificités esthétiques de la gamme sont bien présentes, avec l’ensemble des boutons déportés au dos de l’appareil : alimentation et réglage du volume. Ce placement est idéal compte tenu du gabarit de l’engin, que l’on maniera plus volontiers à deux mains qu’à une. Ce n’est pas une phablette pour autant, LG ayant réussi à faire tenir son grand écran dans des dimensions contenues.

Les performances n’ont rien de ridicules, puisqu’il s’agit d’un processeur Snapdragon 801 cadencé à 2,3 GHz et couplé à 2 Go de mémoire vive. La dernière version d’Android équipe ce téléphone qui bénéficie de mises à jour suivies, malgré une surcouche constructeur spécifique. Très inspirée par la mode du Flat Design, elle s’avère par contre un peu chargée par moment.

La partie la plus intéressante de cet appareil trône sur son dos : le capteur photo. Il est doté d’un attirail technologique qui a toujours de quoi impressionner : un stabilisateur optique pour des photos claires de nuit ou pour les vidéos, mais surtout une mise au point par laser. Le processus ne prend qu’une fraction de seconde, de quoi enchainer les clichés avec une rapidité étonnante, sans jamais faire l’impasse sur la netteté.

Lire : [Test] LG G3 : plein les yeux !

Samsung Galaxy S5

Prix de lancement : 675 €

Si le Galaxy S5 a été décrié à sa sortie, c’était surtout à cause de son design. En effet, il s’avère être le dernier Galaxy S à porter une structure tout en plastique, alors qu’une bonne partie du public n’a d’yeux que pour les coques en métal. Il faut bien admettre qu’à près de 700 euros l’engin, on est en droit d’attendre une finition un peu plus luxueuse.

Pour autant, difficile de nier ses qualités. Il est certes en plastique, mais il est aussi très endurant. Sa certification IP 67 lui garantie des aller-retour dans l’eau sans craindre la noyade, ce que le nouveau Galaxy S6 doit clairement lui jalouser. Ce seul atout peut être décisif pour ceux qui ont l’habitude d’emporter leurs smartphones partout.

Son magnifique écran 5,1 pouces de type AMOLED affiche de plus une définition tout à fait suffisante, à savoir du Full HD (1 920 x 1 080). Pas sûr que le Quad HD de son successeur soit réellement pertinent, surtout sur une dalle de cette taille. Cela profite en plus à la puce graphique, qui peut s’exprimer avec plus d’aisance dans les jeux.

En terme de performance, il est d’ailleurs encore totalement d’actualité. Le processeur Snapdragon 801 installée à bord est cadencée à 2,5 GHz (la plus haute fréquence du marché) et accompagné de 2 Go de mémoire vive : oubliez les lenteurs, elles n’existent pas sur ce téléphone. Il est aussi et surtout le dernier Galaxy S à intégrer un port microSD pour étendre le stockage interne, limité à 16 ou 32 Go selon les versions. Et comme cerise sur le gâteau, son capteur photo 16 mégapixels reste une référence, capable de filmer en 4K à 30 images/seconde. On lui pardonne alors sans mal l’absence de stabilisateur optique.

Lire : [Test] Samsung Galaxy S5 : la perfomance ne fait pas tout

HTC One M8

Prix de lancement : 699 €

Le M8 est sans doute le meilleur modèle de la gamme des One de HTC. Là où le One M9 souffre de son processeur à l’échauffement difficile à maitriser avec le Snapdragon 810, ce téléphone parvient à maintenir un très bel équilibre entre performance et dissipation thermique. La version 801 conserve en effet d’excellents résultats autant au quotidien en offrant une fluidité infaillible dans l’interface maison (par ailleurs très réussie), que dans les jeux vidéo.

Et comment passer à côté de ce design, qui fait référence encore aujourd’hui ? La coque tout en métal, l’intégration des antennes de manière discrète (qu’Apple a adopté avec moins de succès sur les iPhone 6), les deux haut-parleurs en façade qui délivre un son stéréo et puissant… Ses qualités ne s’arrêtent pas là, puisque son écran 5 pouces, une taille que beaucoup trouveront idéale, profite d’une excellente dalle, avec une définition Full HD (1 920 x 1 080).

Sa seule faiblesse est son capteur photo, bien qu’il parte d’une belle intention : stopper la course aux mégapixels et se focaliser plutôt sur la quantité de lumière pour offrir des images claires. Pour arriver à ses fins, HTC fait appel à des photosites très imposants, de l’ordre de 2 µm, contre 1,2 en moyenne pour la concurrence. Revers de la médaille, le nombre de mégapixels s’effondre (4), empêchant l’appareil de produire des clichés suffisamment détaillés pour être réussis.

Ce dispositif s’accompagne d’une idée originale, bien que trop anecdotique : un second capteur dédié à la profondeur de champ. Grâce à lui, il devient possible de régler la mise au point sur une photo après qu’elle ait été prise. D’autres fonctionnalités en tirent parti, notamment l’ajout d’un effet parallaxe. Amusant 5 minutes, on l’oublie néanmoins très rapidement.

Lire : [Test] HTC One (M8) : le même, en mieux

Sony Xperia Z3

Prix de lancement : 680 €

Le nouveau Xperia Z5, présenté pendant l’IFA de Berlin, n’est pas encore arrivé en magasin. Le plus récent membre de la gamme de Sony disponible est donc le Z3+, aussi appelé Z4 au Japon. Et croyez-nous, vous ne voulez pas de ce smartphone. Les différences avec le Z3 « normal » sont quasi inexistantes, l’écran demeure à 5,2 pouces avec une définition Full HD et le design est identique. Et ce n’est pas le processeur Snapdragon 810, qui ne fait qu’apporter des problèmes de chauffe au téléphone, qui arrange ses affaires.

Le Z3 est donc, à ce jour, le modèle le plus intéressant de la marque. Sa fiche technique a toujours de quoi assurer une fluidité optimale en toute circonstance, grâce à sa puce Snapdragon 801 cadencée à 2,5 GHz. Il est aussi l’un des rares produits de l’année dernière à être équipé de 3 Go de mémoire vive, une aubaine pour les amateurs de multitâche intensif. Quant à sa batterie, c’est l’une des meilleures du marché, encore à l’heure actuelle.

On lui pardonne alors sans problème son design quasi identique aux précédentes versions, et saluons plutôt sa résistance à l’eau grâce à la certification IP 68. Passer une demi-heure à plus d’un mètre de profondeur n’est qu’une formalité, et la présence d’un bouton dédié au déclenchement de l’appareil photo permet en plus de capturer des moments sous-marins en toute simplicité.

D’ailleurs, son capteur 20,7 mégapixels fait du très bon travail, même si l’on aurait pu attendre encore mieux avec un chiffre aussi racoleur. La 4K est supportée, bien que l’enregistrement des clips vidéos soit limité à quelques minutes.

Lire : [Test] Sony Xperia Z3 : un air de déjà-vu

Apple iPhone 5c

Prix de lancement : 599 €

Cette année encore, Apple a renouvelé ses iPhone avec les versions 6s et 6s Plus… exception faite du bon vieux 5c. Sorti en 2013, il demeure le seul et unique téléphone d’entrée de gamme de la marque à la pomme, bien qu’il ait disparu de la boutique du constructeur. Alors que son remplacement était pressenti cette année, cela ne semble finalement pas être le cas. Voyons le côté positif des choses : jamais un iPhone n’aura été aussi peu cher neuf.

Malgré son âge, il converse un intérêt puisque la dernière version du système d’exploitation d’Apple, iOS 9, est compatible. L’essentiel des points forts y est réuni, de l’ergonomie très facile au design réussi, sans oublier l’accès au magasin d’application particulièrement fournie (plus d’un million de logiciels, et de nombreux sortent dessus avant celui d’Android).

Son écran de seulement 4 pouces conviendra à tous ceux qui fuient comme la peste les afficheurs trop grands, et sa définition optimisée pour la surface garantit une qualité d’image idéale. Ses performances n’ont certes pas le panache des iPhone 6 ou 6s, mais elles ne sont pas ridicules pour autant. Par contre, l’autonomie, à cause de la batterie 1 510 mAh, et le capteur photo 8 mégapixels, datant de l’iPhone 5, ont pris un coup de vieux.

Lire : [Test] iPhone 5c vs iPhone 5 : moins bon ? Meilleur ? Identique ?

Motorola Moto X (2014)

Prix de lancement : 499 €

Le Moto X version 2014 est le chant du cygne du Motorola avant son rachat par le géant chinois Lenovo. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est réussi. Sa fiche technique est dans le haut du panier, avec un processeur Snapdragon 801 et 2 Go de mémoire vive, même si sa batterie un peu faible assombrit le tableau.

Heureusement que son écran 5 pouces AMOLED en met plein les yeux (définition Full HD), et que l’interface d’Android« stock », c’est-à-dire sans surcouche, s’avère d’une fluidité sans faille. Quelques fonctionnalités propres à Motorola sont bien disséminées çà et là, mais elles sont quasi systématiquement utiles (une application photo spécifique par exemple, autorisant l’enregistrement de vidéos 4K). D’ailleurs, un flash circulaire est placé autour du capteur 13 mégapixels, pour une meilleure répartition de la lumière.

Malheureusement, ce qui faisait son charme lors de sa sortie n’est plus accessible aujourd’hui. Il s’agissait d’une option de personnalisation poussée : Moto Maker. Maintenant que les nouveaux modèles de Moto X 2015 (Style et Play) sont disponibles, il n’y a plus le droit. La couleur de la coque, des boutons, les matériaux… Les possibilités étaient vastes. En boutique, les versions proposées sont en général assez traditionnelles dans ces choix.

Lire : [Test] Moto X (2014) : le smartphone Android, en mieux

Huawei Ascend P7

Prix de lancement : 449 €

Avant le P8, lancé en début d’année, le haut de gamme du chinois Huawei était l’Ascend P7. Les qualités de cet appareil demeurent un an après, à commencer par un design léché qui laissait déjà augurer de la montée en gamme de la marque. Sa légèreté reste une référence, avec seulement 125 grammes, là où la génération actuelle a plutôt tendance à prendre du poids.

Son processeur développé en interne n’a pas la vélocité de ses concurrents, et il lui arrive de manquer de réactivité. C’est bien son seul vrai point noir, car pour le reste, il ne fait que convaincre. Son écran 5 pouces offre une belle définition Full HD, l’interface maison est lisible et facile à utiliser (comme sur l’iPhone, toutes les applications sont placées sur l’accueil). Pour ne rien gâcher, l’appareil est maintenu à jour et devrait disposer de la dernière version d’Android, Lollipop 5.1.

La partie photo n’est pas en reste, avec un capteur frontal qui à l’époque s’était fait remarquer. Il totalise 8 mégapixels, là où aujourd’hui encore nombreux sont les téléphones à se contenter de 5 mégapixels ou moins. À l’arrière, la camera 13 mégapixels s’en sort très bien et offre de belles images. Si la mémoire interne se limite à 16 Go, le lecteur de carte microSD permet d’étendre les capacités de l’appareil.

Nokia Lumia 930

Prix de lancement : 549 €

En attendant le Lumia 950 que Microsoft devrait présenter prochainement, le Lumia 930 demeure le fleuron de la gamme. Il n’a pas pris une ride, et ses nombreuses qualités sont intactes : son design réussi en polycarbonate associé à des coloris chaleureux, sa rapidité et bien entendu, Windows Phone. Il embarque un écran AMOLED de 5 pouces, qui délivre une définition Full HD (1 920 x 1 080). Le meilleur dans tout cela, c’est que ce téléphone sera mis à jour vers la version mobile de Windows 10 lorsque celle-ci sera disponible.

À l’intérieur, on trouve un processeur certes un peu daté (Snapdragon 800), mais dont les performances restent à coup sûr d’actualité. En réalité, Windows Phone ne demande que peu de ressource pour être fluide. Avec cette configuration, couplée à 2 Go de mémoire vive, il n’est même pas nécessaire de s’inquiéter une seconde. Dommage que le stockage interne ne puisse pas être étendu en l’absence d’un lecteur microSD. Heureusement, 32 Go sont intégrés, ce qui devrait suffire à la plupart des usages.

Les amateurs de photo ne pourront pas rester insensible face au capteur 20 mégapixels installés à l’arrière du téléphone. L’utilisateur a la possibilité d’exploiter les 20 mégapixels, ou de ne sauvegarder des clichés que de 5 mégapixels pour préserver l’espace disponible. Dans tous les cas, les avantages liés au stabilisateur optique se remarquent, notamment lorsque la lumière vient à manquer ou pendant un enregistrement vidéo en mouvement.

Lire : Smartphone : lequel acheter ? Comment choisir ?

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • Letruffier
    Il est aussi possible d'acquérir un LG G4 qui apparemment n'est pas très populaire pour 300 euros (à partir du 9 octobre à la fnac il sera à 450 € - 100 avec la carte client - 50 € de promo LG.
    0
  • Letruffier
    Finalement la publicité fnac était mensongère ils ont publiés un erratum en magasin pour dire qu'il s'agissait du G3 qui était concerné par la promo pas le G4.
    0
  • Clem Apauloj
    Vous faites une erreur dans votre article, le lien du prix du z3 redirige vers le z3 compact son homologue format compact moins cher. Le Z3 classique coute 460€ environ.
    0