Sony Alpha 700 : la bonne surprise reflex

Une optimisation des images performante

Sony Alpha 700Différents « modes créatifs », équivalent Sony des « styles d’images » de Canon, sont activables via le menu. Il en existe une dizaine dont les inévitables Adobe RVB, sRVB, neutre, standard, portrait, paysage et noir et blanc. Vous pouvez ainsi, en fonction du mode choisi, faire varier la saturation, l’accentuation et le contraste. Néanmoins, certains modes ne permettent pas de jouer sur tous les réglages, contrairement à ceux du 40D, et leur organisation n’est pas des plus claires.

Découvrez le mode DRO

Un mode censé faciliter les prises de vue de sujets très contrastés, baptisé « DRO », figure également parmi les fonctions de l’Alpha 700. Son emploi est délicat : ce mode fournit des résultats très violents avec les réglages extrêmes, or le mode d’emploi comporte très peu d’explication quant aux différents réglages disponibles pour le modifier. Reste donc pour celui qui saura s’armer de patience à l’expérimenter. Echantillonnées sur 12 bits, les images du boîtier Sony présentent de toute manière beaucoup moins de souplesse pour le traitement que celles du 40D (échantillonnées elles sur 14 bits). L’écart apparent de deux bits est trompeur, car en réalité on passe de 4096 niveaux de densité entre le blanc et le noir à … 16384.

D’autre part, le mode DRO a un revers important pour les amateurs de photographie sportive et animalière. En effet, son activation provoque un très net ralentissement de la rafale : avec une carte Compact Flash 266x on passe de 53 images en 10 secondes à 17 en Jpeg fine (quatre images la première seconde puis une image toutes les 0,41 secondes en moyenne).