Reportage au Team Lagardère : pépinière de champions

Le Stade Jean BouinLe Team Lagardère, qui se déploie au Stade Jean Bouin à Paris, mais aussi à la Croix Catelan dans le bois de Boulogne et à Sophia-Antipolis à Nice, est né en 2005 et se développe depuis autour de deux sports majeurs, le tennis et l’athlétisme, tout en s’ouvrant à la natation, l’escrime ou le judo. A son initiative, un homme : Arnaud Lagardère, qui a mis toute la puissance de son empire industriel pour construire cette usine à champions, une association entre un pôle d’entraînement et un centre d’expertise scientifique dans une structure unique en France qui utilise les hautes technologies et la recherche comme base. Un entraînement qui cherche à individualiser le suivi.

Une usine à champions

Les moyens mis en œuvre sont importants : locaux neufs, appareils derniers cris, entraîneurs réputés, ingénieurs à plein temps, informaticiens, biomécaniciens, kinés, médecins. L’ambition est à la hauteur : les sportifs Lagardère doivent devenir l’élite du sport français. Guy Ontanon, responsable du secteur athlétisme, ancien entraîneur de Ronald Pognon et Christine Arron, en définit le principe. « L’idée est d’avoir sur la même unité de lieu l’ensemble des acteurs de la performance, à savoir les athlètes, les entraîneurs, les préparateurs physiques et, à côté, ceux qui vont aider à la performance : les gens du centre d’expertise, les spécialistes de la physio, de l’analyse du mouvement, de la biomécanique. Tout le monde travaille ensemble. Obtenir des médailles légitimera le nom Lagardère dans le sport et la méthode de travail, qui a la volonté de faire du très haut niveau avec les hautes technologies. »