Quatre TV 40 et 42 pouces au banc d'essai

Toshiba 40SL733F

Le Toshiba 40SL733F représente le milieu de gamme du constructeur japonais. Pour proposer enfin des téléviseurs LED abordables, Toshiba passe au rétro-éclairage edge-fit, après une gamme d’écrans Deep-Lagoon vraiment efficaces mais résolument haut de gamme. Ici, pour moins de 900 euros, on profite d’un bon petit écran, vraiment efficace, à découvrir.

Qualité vidéo

A l’essai, l’appareil fonctionne plutôt bien. La température des couleurs de ce 40 pouces est très juste, moyennant le réglage dont nous avons parlé plus haut. Le contraste est très agréable. Malgré tout, en HD comme en SD, les images restent assez granuleuses et les traitements antibruit n’aident pas beaucoup. En effet, ils sont un peu « à l’ancienne » et leur activation grève énormément la latence dans les travellings.

Définition

En HD, l’image est très molle malheureusement. Nous déplorons souvent le rendu trop clinique des LCD les plus agressifs, mais là, c’est l’excès inverse. Même en activant la fonction Résolution+, l’image manque de finesse. Il y a également beaucoup de grain. Les images sont fluides, mais la version pro du 100Hz maison, M100, n’est pas aussi convaincante sur la version Panasonic. En définition standard en revanche, l’écran fait bien mieux que les modèles précédents. Le manque de netteté est compensé en partie par le Résolution+ et les couleurs sont justes. Dommage qu’il y ait beaucoup de bruit vidéo par contre.

Jeu vidéo

C’est un bon écran pour le jeu. Même les titres les plus exigeants passent sans problème sur ce modèle.

Mode PC

Là, vous n’avez pas le choix. Le VGA ne vous apportera que du 1360x768. Il faut passer par le HDMI, et dans ce cas, on atteint 1920x1080.

Qualité sonore

La section audio est au-dessus de la moyenne. C’est loin d’être symphonique, mais la spatialisation est au moins correcte. On déplore tout de même un manque de basse flagrant.

Lire les tests complets avec EreNumérique


C’est l’écran le moins cher de ce comparatif, et pourtant le Toshiba 40SL733F a de la ressource. Il est rapide dans les jeux, bien contrasté dans les films et sur les Blu-ray, les couleurs sont assez bien respectées. Il n’empêche, il faudra que le constructeur trouve une solution à ce problème de grain résiduel, sans quoi le consommateur aura raison d’hésiter à faire l’économie des 100 euros qui le séparent du Sony KDL40EX500.