[Test] Acer Liquid Jade Z : on craque ou pas ?

4 raisons de craquer pour le Liquid Jade Z

Après le Liquid Jade, puis son évolution Liquid Jade S, Acer décline encore une fois son smartphone phare avec le Liquid Jade Z. Cette nouvelle version reprend les grandes lignes du Jade S, en rabotant quelques éléments afin de faire rentrer le prix sous la barre des 200 euros.

1 - Oui, qu’est-ce qu’il est léger !

Le Liquid Jade S était déjà léger (116 grammes). Mais avec le Jade Z, Acer parvient à faire encore mieux et à économiser 6 grammes ! Une fois en main, cela surprend, d’autant que l’épaisseur s’établit à 7,9 mm. Ce n’est pas ce que l’on a vu de plus fin, mais cela reste impressionnant pour un appareil de ce tarif. Le plus étonnant est que malgré cette perte de poids, le téléphone garde la plupart des éléments clés de celui dont il est dérivé.

L’écran conserve sa diagonale de 5 pouces, ainsi que sa définition HD (1 280 x 720). Le capteur photo est identique, avec 13 mégapixels. La batterie est inchangée, à 2 300 mAh (il valait mieux ne pas en enlever cela étant dit, puisqu'elle n'autorise qu'une petite journée d'utilisation). Surtout, la 4G est toujours au programme. Où se trouve le changement alors ? Dans le processeur : exit les huit cœurs, il faut ici se contenter de quatre, et seul un gigaoctet de mémoire vive s’en accompagne. Si la fluidité est au rendez-vous dans l’essentiel des tâches, la faible quantité de RAM empêche l’exécution en simultanée de nombreuses applications sans lenteurs.

2 - Non, pour la coque arrière trop cheap

Le design du Liquid Jade Z n’est pas parfait. On apprécie certes sa légèreté et sa finesse, mais certaines finitions sont à deux doigts du mauvais gout. C’est notamment le cas de la coque arrière, particulièrement cheap. Il s’agit d’un plastique d’une qualité douteuse, texturée en quadrillage, vraiment désagréable à toucher. Manque de chance, il n’est même pas possible de la changer, puisqu’elle n’est pas amovible. La batterie n’est, par conséquent, pas accessible sans tout démonter.

L’accès à la carte SIM et à la microSD passe alors par un petit volet qui s’enfiche latéralement et qui réunit les deux éléments. Sur le principe, l’idée est bonne et le mécanisme efficace. Sauf que dans les faits, le remplacement de la microSD implique le retrait systématique de la SIM. Cela ne dérangera pas ceux qui ne changent pas leurs microSD tous les quatre matins, mais ceux qui jonglent avec plusieurs pourront être gênés. Par ailleurs, l’appareil est compatible dual SIM. Il est donc possible d’installer une deuxième carte à la place de la microSD, mais il ne faudra alors composer qu’avec les 8 Go de stockage interne.

3 - Non, pour sa surcouche vieillissante et les applications en trop

Le Liquid Jade Z est équipé d’Android, dans sa version 4.4 (Kitkat). Ce n’est pas l’édition la plus récente de l’OS de Google, mais elle est suffisamment à jour pour profiter d’innovation importante, que ce soit en terme de performances ou de sécurités. Par contre, l’interface a été largement retouchée par Acer, et ce n’est pas pour le meilleur.

L’esthétisme n’est pas particulièrement engageant, et les couleurs y sont majoritairement vertes. Ceux qui y sont allergiques devront rapidement installer un lanceur alternatif. Mais le vert n’est finalement pas aussi rebutant que la liste impressionnante d’applications préinstallées. Des jeux Gameloft, à Booking, Clean Master, Skype ou encore eBay, les 8 Go du système sont déjà bien occupés par ces programmes qui ne seront pas au goût de tous les utilisateurs.

4 - Non, pour son capteur photo

Malgré un tarif bien inférieur, le Liquid Jade Z récupère le même capteur photo que le Liquid Jade S. Ce n’est pas forcément une bonne nouvelle pour autant. En effet, lors de notre test du Jade S, il était apparu qu’en dépit de ses 13 mégapixels, l’appareil était bien incapable d’offrir des clichés de qualité.

L’application de capture, mise au point par Acer, permet toutefois d’ajuster quelques réglages manuellement, afin de compenser les aberrations de la balance des blancs ou les expositions trop faibles. Sauf que pour immortaliser des instants, rares seront ceux qui auront le temps, ou l’envie, de jongler avec ces différents paramètres.

Lire : Smartphone pas cher : quel téléphone choisir à moins de 200 euros ?

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire