Casque antibruit : test du AKG K 495 NC

Avec le K 495 NC, AKG a fait le pari du supra-aural. Un pari osé pour un casque à réduction de bruit. Pourtant le pari s’avère payant. Même lorsque la fonction antibruit n’est pas activée, la mousse des oreillettes reste suffisamment isolante pour assourdir légèrement les bruits et conversations alentours. En contrepartie, le casque s’avère particulièrement serré afin d’assurer une isolation convenable. Le confort peut s’en ressentir au bout de quelques heures.

Retrouvez notre comparatif des casques antibruit

Les finitions du K 495 NC sont irréprochables. Les matériaux utilisés sont des matières nobles, à savoir de l’aluminium et du cuir. Sur chaque oreillette, trois articulations solides permettent d’ajuster le casque à la forme de votre tête. On regrettera néanmoins le poids du casque, un peu lourd, qui a tendance à glisser sur les oreilles. La fonction antibruit s’active en faisant tourner une bague autour de l’écouteur gauche, bague qui laissera apparaître une lumière verte signifiant que la fonction fonctionne.

Sensible aux interférences

Sur le plan sonore, le K 495 NC s’avère très précis dans les graves. Les basses et les medium sont très bien restituées tandis que les notes les plus aigus sont légèrement étouffées. La fonction antibruit masque efficacement les sons les plus graves quand elle peine à lutter contre ceux plus aigus. Concrètement, dans un train, le K 495 NC filtre totalement le bruit des moteurs mais laisse passer ceux des roues sur les rails. Plus embêtant, lorsque le mode antibruit est actif, le casque marque le rythme de votre marche avec un bruit sourd. Problématique également, branché par câble à un téléphone, le casque n’est pas protégé contre les interférences. Par ailleurs, un léger souffle se fait également ressentir lorsque l’environnement est silencieux et que le casque ne diffuse aucun son.

Le AKG K 495 NC est fourni avec un étui solide en cuir, deux câbles audio 3.5 mm/2.5 mm, un câble USB/audio 2.5 mm, des adaptateurs USB/secteur et un adaptateur pour les prises audio des avions. L’électronique nécessaire à la fonction antibruit se recharge par la batterie intégrée, à l’aide du câble USB/audio, et disposerait d’une autonomie de plus de 40 heures.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire