[Test Antivirus] Norton Security 2015

Après les déclarations fracassantes de cet été (« L’antivirus est mort ») et l’annonce d’une refonte complète de la gamme, on s’attendait à une suite très largement repensée. En réalité, Norton 2015 est dans le prolongement des versions précédentes. La seule différence est que la gamme se simplifie. Exit Norton Antivirus, Norton Internet Security et Norton 360, bienvenue Norton Security 2015. Un seul produit pour protéger l’utilisateur quoiqu’il advienne et quel que soit l’appareil qu’il utilise. Toutefois, même si Norton Security 2015 n’apporte rien de vraiment nouveau, elle conserve ses qualités premières qui en font l’une des suites les plus puissantes et les plus conviviales du marché.

1 - Oui, pour son impact nul sur les performances

S’il est un éditeur qui focalise toute son attention autour de l’impact sur les performances du PC, c’est bien Norton. L’éditeur a beaucoup souffert à la fin des années 2000 des ralentissements extrêmes provoqués par sa suite et cette image de lourdeur lui colle encore à la peau. Pourtant, depuis 2011, les produits Norton affichent des performances remarquables. La version 2015 ne fait pas exception à la règle. Ses protections se révèlent sans impact sur les performances de la machine et économes en mémoire. Mieux encore, Norton signale les logiciels qui ralentissent votre PC. Ses fonctions d’optimisation permettent aussi de décaler l’exécution des programmes qui se lancent automatiquement au démarrage de Windows pour un boot plus rapide. Sa fonction de nettoyage du système pourrait en revanche être plus sophistiquée. Au final, voilà une suite idéale pour toutes les machines même sur les vieux PC, les mini-PC et les tablettes Windows.

2 - Oui, pour sa convivialité

Que l’on soit utilisateur averti ou néophyte, Norton Security 2015 est vraiment très agréable à utiliser. L’interface a été repensée pour mieux guider l’utilisateur dans la découverte des fonctionnalités. L’organisation des rubriques est très claire, les explications limpides et les réglages très nombreux pour satisfaire les plus techniques sont bien paramétrés par défaut et rendus suffisamment discrets pour ne pas effrayer ceux qui préfèrent des outils minimalistes que l’on installe et que l’on oublie. On aime également beaucoup le nouvel écran graphique qui récapitule tout ce que la suite a fait pour vous en matière de protection et d’optimisation sans que vous en ayez conscience.

3 - Oui, pour l’efficacité de ses protections

Norton a été la première suite à introduire la notion de réputation de fichiers. Son cloud indexe tous fichiers rencontrés qu’ils soient bons ou mauvais. Du coup lorsqu’un nouveau fichier apparaît sur votre PC et qu’il est inconnu du Cloud, Norton se focalise dessus et l’analyse, évaluant son fonctionnement. Au moindre doute, l’exécutable est automatiquement détruit ou bloqué. D’une manière générale, ses défenses proactives (et notamment son analyse comportementale Norton Sonar) sont excellentes et figurent sur le podium de nos tests et des différents laboratoires étrangers (à commencer par AV-Test et Dennis Labs).
On adore aussi la fonction de scan « Insight » signale les exécutables douteux, indique la popularité des logiciels installés et leur impact sur le système.
Notons aussi que son excellent pare-feu bidirectionnel est l’un des plus silencieux du marché. Il prend seul les bonnes décisions. Et lorsqu’une alerte apparaît, c’est là qu’il faut être attentif, car durant nos tests, cela a toujours été le signe qu’un programme inconnu tentait de prendre le contrôle de la connexion. Et si jamais ses protections sont déjouées, son outil de nettoyage « Norton Power Eraser » se montre vraiment très efficace. D’ailleurs, Norton garantit que, si vous êtes victime d'un virus informatique que son service d’assistance gratuit ne peut pas éliminer, vous serez intégralement remboursé !

4 - Oui, pour ses navigations Web bien protégées

Et si Norton lutte efficacement contre les codes malveillants ou qui pourraient nuire aux performances de votre machine, il lutte tout aussi efficacement face aux menaces auxquelles vos folles explorations peuvent vous mener. Il s’est montré très efficace pour bloquer les attaques véhiculées par les pages Web, qu’elles soient internationales ou françaises. De même, son Antiphishing s’est révélé exceptionnel. Non seulement sa protection a bloqué presque tous les sites d'hameçonnage français auxquels on l’a exposé, mais elle est suffisamment intelligente pour bloquer les sites factices inconnus (autrement dit non référencés dans aucune base Cloud) qui tentent de piéger les utilisateurs de banques françaises ou de PayPal (même si des progrès sont encore à réaliser en ce qui concerne les faux sites des FAI ou de la Poste). Seul Kaspersky 2015 fait un peu mieux en la matière.
La fonction Norton Identity Safe, qui protège mots de passe et informations bancaires a été totalement repensée. Mais Norton ne propose toujours pas de navigateur spécial pour renforcer
En outre, Norton Security 2015 se montre très efficace dans le blocage des attaques (exploits) qui ciblent les vulnérabilités du PC. D’ailleurs, son scan analyse aussi les vulnérabilités du système, mais celui-ci ne se préoccupe malheureusement pas de mettre à jour les logiciels vulnérables (Java, Flash, etc.).

5 - Oui pour protéger la famille, mais…

Norton Security 2015 est une protection multiplateforme. La licence de base vous permet de protéger 5 appareils, qu’ils s’agissent de PC, Mac, de smartphones et tablettes Android ou iOS. C’est vrai pour la protection anti-malware, c’est vrai pour système de protection des mots de passe dans le Cloud (Identity Safe et c’est aussi vrai pour la protection parentale, mais avec un bémol : celle-ci est en réalité un produit séparé « Norton Family » que l’on peut installer d’un clic depuis l’interface de Norton Security. Certes, cette protection parentale est sans doute la meilleure du marché. Mais la version proposée avec Norton Security n’est autre que la version gratuite de Norton Online Family, accessible à tout le monde, et non la version Premium payante. C’est d’autant plus regrettable que cette version Premium incorpore des protections avancées originales et indispensables, notamment sur mobiles : contrôle des vidéos, localisation des enfants, surveillance des apps mobiles téléchargées, surveillance des SMS, rapports hebdomadaires. Payer 39,99 € supplémentaires pour obtenir les fonctions Premium d’un contrôle parental censé être intégré dans la suite que l’on a achetée, la pilule est un peu dure à avaler ! Et elle est totalement en contradiction avec la volonté affichée par Symantec de n’avoir plus qu’un seul service « Norton Security ».

6 - Non, pour l’absence d’une vraie console de pilotage

Une interface Web permet aisément de contrôler sur quel appareil les protections sont installées, quelles sont les protections activées et de déclencher des installations sur un appareil mobile. Mais c’est à peu près tout. Typiquement, il ne semble pas possible (sur le site français) de réactiver à distance un pare-feu ou un antivirus désactivé. La gestion du contrôle parental possède sa propre interface Web tout comme Indentity Safe et comme Antitheft (l’antivol mobile). Et pour chacun de ces services, il faut aussi installer une App séparée sur chaque mobile. Sous Windows 8.1, une App Norton Studio permet de disposer d’une sorte de centre de contrôle, mais elle est boguée et en fait encore moins que la console Web! Bref Norton Security 2015 donne encore trop la sensation d’un assemblage de produits plutôt que celle d’un service unique.

Antivirus : quelle est la meilleure suite de sécurité ?

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire