[Test] Bouygues Telecom Ultym 5

L’opérateur low cost de Bouygues, B&You, a intégré la 4G à ses forfaits. Pour pousser au mieux la nouvelle technologie auprès de ses clients, conscients que les téléphones compatibles ont longtemps appartenu au segment haut de gamme, un smartphone signé par l’opérateur a été commercialisé : l’Ultym 5. Il s’appuie sur un autre appareil, le Huawei Ascend G6.

Les points forts

Un design sobre — Au même titre que le téléphone dont il est issu, l’Ascend G6 de Huawei, l’Ultym 5 bénéficie d’un design épuré et plutôt réussi. Le seul signe d’appartenance à l’opérateur réside dans le logo apposé sur la façade arrière, à peine perceptible. De l’autre côté, on profite d’un écran d’une taille respectable - 4,5 pouces — offre toutefois une définition un peu faible, 960 x 540 pixels. La finesse d’affichage en pâtit, à seulement 245 pixels. Voyons le positif, la puce graphique Adreno 305 qui accompagne le processeur à quatre cœurs a moins de travail à fournir.

Étonnamment léger — La prise en main de l’Ultym 5 est facilitée par un poids plume, seulement 115 grammes. Petite particularité, il faut noter la présence de touches physiques, contrairement à la mode actuelle qui tend à les supprimer au profit des boutons tactiles. Autre détail, plus gênant cette fois, le port jack a été placé sur la tranche de l’appareil. Ce positionnement pour le moins singulier s’avère être inconfortable dans la poche, si un casque y est branché.

Les points faibles

Une interface banale — Le téléphone de Bouygues Telecom repose sur le système mobile de Google, Android. Il est livré dans sa version 4.3 Jelly Bean, ce qui n’est pas la dernière en date. L’interface est recouverte par la surcouche de Huawei, l’Emotion UI 2.0 et à vrai dire, c’est plutôt dommage. Peu esthétique, elle offre une ergonomie plus proche d’iOS que d’Android. Toutes les applications apparaissent sous la forme d’icône sur l’écran principal. Autant dire que si l’on est du genre à les collectionner, les dossiers vont s’avérer utiles pour ne pas surcharger l’ensemble.

Des photos décevantes — La fiche technique ne laissait pas présager des miracles, avec un capteur photo de 5 mégapixels. Dans les faits, pas de surprise : les clichés ne sont pas convaincantes. Les détails ne sont pas suffisants et le rendu diminue de manière exponentielle à mesure que la lumière baisse. Il en va de même pour celui placé en façade. Avec moins d’un mégapixel, les selfies manquent clairement de qualité pour rendre honneur aux sujets.

Lire : Smartphone pas cher : quel téléphone choisir à moins de 200 euros ?

Où acheter le Bouygues Telecom Ultym 5

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire