Canon EOS 5DS-R : le reflex hors norme

Conclusion : un reflex généraliste très performant mais exclusif

A l’issue de ce test, notre avis général est très positif. En effet, en plus d’être pourvu une définition record, dont on aurait pu craindre qu’elle serve à masquer d’autres apories, les 5DS/5DS-R sont des boitiers reflex à même de satisfaire les experts et les professionnels exigeants. Si les spécialistes du studio, de paysage ou d’architecture seront comblés d’accéder à un tel niveau de définition sur un reflex, la versatilité et la réactivité globale font des petits derniers de Canon d’excellents appareils généralistes. Grâce à leur autofocus de compétition et aux possibilités de recadrage, ils pourront même dépanner les professionnels non-spécialistes en photos d’action. Au regard des contraintes d’usage et de coût induites par les moyen-formats, le choix est à considérer très sérieusement pour tous ceux qui ne limitent pas leur activité à un ou deux domaines très pointus (ex : nature morte). Les canonistes apprécieront également le suivi sur le long terme de certains accessoires que la plupart des fabricants obligent à renouveler à chaque nouveau modèle.

Au final, seules sa dynamique, légèrement en retrait par rapport à celle proposée par certains modèles d’autres fabricants, et surtout la nécessité de photographier avec des vitesses d’obturations élevées à main levée peuvent se révéler gênantes pour certains usages. Sa versatilité n’est donc pas totale et malgré une réussite globale à saluer, des utilisateurs pourraient en pâtir.

Canon, qui par ailleurs s’est historiquement imposé face à ses concurrents grâce à l’alliance d’une recherche technique pointue et d’une politique tarifaire agressive, semble avoir durablement changé son fusil d’épaule. En effet, après le 5D MK III dont le prix a relativement peu varié en plus de trois ans d’existence, les 5DS/5DS-R font faire à la gamme 5D un bon tarifaire non négligeable.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire