[Test] Canon EOS 70D : le plus complet des boitiers reflex experts

Une évolution limitée de la qualité d’image photo

Le capteur de l’EOS 70D a été entièrement repensé par rapport aux modèles précédents. En plus d’intégrer un nouveau système autofocus déjà mentionné, il propose désormais une définition de 20 mégapixels, soit deux millions de plus que sur les modèles APS-C de la marque préexistants. En pratique, cette évolution de définition n’est pas déterminante et fait un peu grise mine face aux 24 mégapixels proposés par Nikon et Sony sur les boitiers concurrents (même si à l’usage cette différence n’est pas fondamentale).

Ce nouveau capteur est associé au processeur de traitement Digic 5+ jusqu’ici réservé à la gamme plein format. Sans surprise, le rendu des couleurs est de très bonne tenue et on retrouve la dominante un peu chaude traditionnelle des boitiers Canon.

Les résultats en basse lumière sont globalement bons, mais l’évolution par rapport au 60D est assez limitée. En effet, la montée du bruit devient marquée dès 1600 iso même si les images restent exploitables pour des agrandissements papier conséquents (A3+) sans trop de difficulté jusqu’à 6400 iso. Un bon traitement du fichier Raw en post production permet de l’impression en taille plus raisonnable d’images réalisées à 12800 iso, l’extension à 25600 iso est à réserver aux cas extrêmes et uniquement au format Raw.

Les images qui suivent sont issues des fichiers Raw du 70D, équipé du 18-55mm STM, développés avec la dernière version du logiciel Digital Photo Professional de Canon (fournie avec l’appareil) :

100 ISO100 ISO

200 ISO200 ISO

400 ISO400 ISO

800 ISO800 ISO

1600 ISO1600 ISO

3200 ISO3200 ISO
1600 ISO1600 ISO3200 ISO3200 ISO
6400 ISO6400 ISO
12800 ISO12800 ISO
25600 ISO25600 ISO

Au final, l’évolution générale de la qualité de l’image depuis le modèle précédent est donc présente, mais assez timide et le 70D ne brille pas particulièrement face à la concurrence.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires