Canon Powershot G7X : le compact expert performant et polyvalent

Un usage agréable et bien pensé

L’ergonomie a également fait l’objet d’un soin particulier. Sur le capot on trouve le bouton de mise sous tension, le déclencheur cerclé de la bague de zoom, et deux barillets superposés : l’un pour la traditionnelle sélection des modes, l’autre pilote la correction d’exposition. Il faut noter ici encore l’excellente qualité de construction qui permet le maniement de chacun sans risquer de modifier la position du second.

On retrouve autour de l’objectif une bague crantée, légèrement trop rigide et bruyante, qui est paramétrable et permet entre autres de sélectionner « à l’ancienne » l’ouverture du diaphragme comme sur les boitiers reflex traditionnels. À l’usage c’est très efficace.

La visée s’effectue via un écran arrière tactile et inclinable à 180° vers le haut. Il permet donc de réaliser de beaux selfies en cadrant précisément (ou de chercher des angles bas sans se casser le dos), dispose d’une définition confortable de 1 040 000 points et d’un très bon niveau de luminosité (il reste lisible y compris lorsque le soleil tape dessus directement !). Si on regrette franchement la possibilité de l’incliner vers le bas pour cadrer en l’air à bout de bras, globalement sa conception est de très bon niveau.

À sa droite on trouve quatre touches. De gauche à droite : « Ring func. » sert à choisir le réglage à attribuer aux bagues de réglages de l’exposition (qui sert également à la suppression des images en mode lecture), le bouton de déclenchement de l’enregistrement vidéo, la touche lecture et le bouton Menu. Au centre on retrouve la seconde molette de réglage de l’exposition, comme sur les APN reflex experts, un disque/trèfle permettant d’accéder au choix du mode de mise au point, à la cadence de prise de vue, au réglage du flash et au display. Au centre, la touche Func. Set permet d’accéder rapidement à tous les paramètres de prise de vue.

Si un mode de mise au point manuelle est disponible, son usage est cependant lent et peu aisé. Au final il n’apporte pas grand-chose. On a l’impression que Canon l’a intégré pour ne pas se voir reprocher son absence dans un APN expert, mais sans avoir réellement pensé son usage.

Les menus sont complets sans non plus noyer l’utilisateur sous une masse de fonctions et si l’on peut regretter des pages défilantes trop longues, auxquelles nous aurions préféré une organisation en onglets, on trouve globalement tout ce que l’on cherche. L’usage du WiFi est grandement facilité par la présence d’une puce NFC qui permet une connexion directe sans configuration avec un téléphone/tablette pour le transfert des images ou le contrôle du cadre. Pour l’instant, l’application Canon CW ne permet pas d’intervenir à distance sur les paramètres de prise de vue, dommage.

Au final, de l’amateur pur qui utilise le mode automatique à l’expert souhaitant maîtriser tous les paramètres, tous les genres d’utilisateurs peuvent y trouver leur compte et le maniement du G7X est intuitif et agréable.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire