Enceinte Bluetooth : test de la Creative Soundblaster Roar

L'enceinte Soundblaster Roar de CreativeL'enceinte Soundblaster Roar de CreativeBien connu pour ses cartes sons et ses accessoires pour PC, le constructeur singapourien s’est également lancé sur le marché des enceintes Bluetooth haut de gamme sous sa marque SoundBlaster.

Retrouvez notre comparatif d'enceintes Bluetooth

Design et prise en main

Les boutons de la Soundblaster Roar de CreativeLes boutons de la Soundblaster Roar de CreativeDe prime abord, l’enceinte SoundBlaster Roar de Creative ressemble à n’importe quelle enceinte. Elle propose en effet un design rectangulaire allongé. La seule différence étant qu’elle est conçue pour être posée à l’horizontale plutôt que sur l’une des tranches les plus fines. Autrement, on retrouve, sur le dessus de l’enceinte, la plupart des boutons de contrôle habituels, à savoir le bouton pour allumer l’enceinte,à droite, un bouton pour créer un effet surroud plus à gauche, plus les touches de volume, celui pour synchroniser un appareil en Bluetooth, mettre la musique en pause ou répondre à un appel, plusieurs voyants lumineux indiquant la batterie restante et, enfin, le symbole indiquant l’emplacement de la puce NFC.

Néanmoins, l’enceinte de Creative n’est pas seulement une enceinte Bluetooth et peut également devenir une carte son externe, une enceinte pour PC, voire même un enregistreur. Dès lors, les boutons correspondant à ces autres fonctions sont présents à l’arrière de l’appareil. Au dos, on retrouve en effet de nombreux boutons et interrupteurs, ainsi que les différents slots présents. On a bien évidemment la prise d’alimentation, malheureusement propriétaire, mais aussi la prise jack pour l’audio filaire, une prise USB servant à recharger un autre appareil comme un smartphone ou une tablette à partir de la batterie, une prise micro USB pour relier l’enceinte au PC et un emplacement pour une carte microSD, on y reviendra. Les boutons arrière servent quant à eux à accéder et à configurer de nombreux paramètres comme le réveil, la lecture par carte microSD, l’enregistrement audio ou le mode anti-sommeil.

Du côté de la prise en main, même si l’enceinte est relativement compacte avec une longueur de 20 cm et une haute de 5,7 cm, elle s’avère néanmoins assez imposante de par son poids de 1,1 kg. On peut néanmoins saluer les finitions et le design de la Soundblaster Roar puisque Creative a adopté un look sobre avec une grille qui recouvre toute la façade avant ainsi que le haut, deux autres grilles sur les côtés pour les radiateurs passifs reproduisant les basses et une matière caoutchouteuse sur l’arrière pour les boutons et les voyants. 

Simplicité d’utilisation

L'enceinte de Creative propose plusieurs boutons à l'arrièreL'enceinte de Creative propose plusieurs boutons à l'arrièreC’est très certainement du côté des fonctionnalités que la Soundblaster Roar se démarque de la concurrence. L’enceinte permet de multiples fonctions annexes, en plus de la lecture de flux audio depuis un smartphone ou une tablette.

En termes de synchronisation Bluetooth, le choix est relativement aisé puisque la Creative Soundblaster Roar intègre un tag NFC. Sur Android, il suffit ainsi d’y déposer son smartphone pour se synchroniser automatiquement. Pour les autres appareils, il suffit d’appuyer quelques secondes sur le bouton Bluetooth pour que l’enceinte soit détectée par votre smartphone. On apprécie également la possibilité de relier deux appareils en Bluetooth à l’enceinte. Pour passer de la lecture d’un appareil à un autre, il faut néanmoins avoir mis la musique du premier en pause. 

En outre, l’enceinte peut fonctionner également de manière filaire, en connectant une source audio à la prise jack située à l’arrière de l’appareil. La Soundblaster Roar peut aussi marcher indépendamment de toute autre enceinte puisqu’elle intègre un port microSD. Il est alors possible de lire les fichiers audio contenus dans cette carte, et de contrôler la navigation avec les boutons situés à l’arrière. Si cette fonction est appréciable, on regrette toutefois qu’elle soit un peu bâclée. Les boutons ne sont pas facilement accessibles et on aurait préféré utiliser une carte SD, beaucoup plus commune aujourd’hui. Néanmoins, cette fonction s’avère utile et l’utilisation d’une carte microSD permet aussi à l’enceinte de devenir un enregistreur numérique. Il est alors possible d’enregistrer les sons ambiants dans une pièce, mais aussi le son émis par l’enceinte, qu’il s’agisse d’une chanson ou d’un appel téléphonique.

L’enceinte propose également une alarme, mais aussi un mode anti-sommeil qui jouera de façon aléatoire des sons à un niveau réglable pour vous éviter de vous assoupir. Là aussi, ces fonctions sont accessibles depuis les boutons arrière. Théoriquement, l’enceinte peut aussi fonctionner comme carte son et se connecter en USB directement à votre PC. Cependant, nous n’avons pas réussi à utiliser cette fonctionnalité, l’enceinte n’étant pas reconnue sous Windows 8 et les pilotes ne s’installant pas. Autre bémol, l’autonomie de l’enceinte s’avère relativement faible. À une puissance relativement élevée avec le mode Roar activé, l’enceinte n’a fonctionné sur batterie que pendant cinq heures.

Qualité sonore

Les connectiques de la Soundblaster RoarLes connectiques de la Soundblaster RoarD’un point de vue sonore, difficile de reprocher quoi que ce soit à la Soundblaster Roar de Creative. L’enceinte délivre un son fidèle, sans trop de traitement, contrairement à d’autres enceintes concurrentes. Le son est équilibré et s’avère profond dans les basses avec du relief dans les aigus. Les médiums ne sont pas en reste et l’enceinte propose un spectre large et équilibré, quel que soit le type de musique émise, électro comme jazz ou musique classique.

La Soundblaster Roar prend toute son ampleur grâce au mode qui lui a donné son nom : la fonction « roar ». Comme la plupart des enceintes Bluetooth haut de gamme, Creative propose en effet un mode de type surround qui permet de renforcer l’effet stéréo, tout en augmentant légèrement la puissance. L’effet est bluffant et donne parfois l’impression d’avoir un groupe ou un orchestre avec soi.

Les possesseurs d’appareils compatibles avec les codecs aptX et AAC seront ravis de savoir que l’enceinte sait les décoder et qu’il est donc possible d’envoyer des titres en Bluetooth avec un meilleur codec que celui de base, donc avec une qualité audio plus proche de la qualité originale.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire