[Test] Fitbit Charge HR : il a enfin du coeur !

5 raisons de craquer (ou pas) pour le Fitbit Charge HR

Proposé en 4 couleurs (mais seul le noir est disponible pour le moment) et 2 largeurs, le Fitbit Charge HR affiche un design sobre et réussi. Mais la principale nouveauté de ce nouveau modèle est la présence d’un capteur qui évalue en continu votre fréquence cardiaque. Pari réussi ?

Oui, pour la fréquence cardiaque en continu

Il est à présent clair que la mesure de la fréquence cardiaque va devenir un standard sur de nombreux bracelets connectés. Le premier à offrir ce service était Withings avec le Pulse mais ce n’était alors pas encore en continu. C’est Epson avec le Pulsense PS-500 qui l’aura proposé en premier mais en sacrifiant largement l’autonomie au passage (48h).

Fitbit s’y met à son tour avec le Fitbit Charge HR (pour Heart Rate) et parvient à maintenir une autonomie qui va de 4 à 5 jours. Cela vous permet bien sûr de vérifier votre fréquence cardiaque à tout moment avec une relative précision. Les résultats obtenus ont coïncidé à chaque fois avec nos prises de pouls manuelles. La fréquence cardiaque permet aussi d’affiner certains calculs. En effet, les algorithmes développés par Fitbit intègrent ces données pour évaluer plus efficacement la dépense calorique, par exemple.

Oui et non, pour la précision

On le savait déjà, mais quel que soit le modèle de bracelet connecté, nos tests confirment que la précision sans faille n’existe pas sur cette catégorie de produits qui n’embarquent pas de GPS.

Sur notre distance test de 1,1 km, le Fitbit Charge HR a enregistré 1,07 km la première fois (soit un calcul très proche de la réalité), et l’autre fois 900 m seulement car lors de ce trajet la main avec le charge HR était occupée à tenir un téléphone. Bref, comme tous les bracelets connectés, le Fitbit Charge HR reste largement influencé par les mouvements du bras.

Sur la plupart des bracelets, ce phénomène engendre également des approximations dans le calcul des calories dépensées pendant la pratique de sports qui n’impliquent pas des mouvements suffisants des bras (à vous dégoûter de faire des pompes). 

Sur la plupart des modèles que nous avons testés, nous avons obtenu des dépenses caloriques très proches entre 2 activités pourtant très différentes : rester assis à son bureau et faire du sport en salle.

Le Fitbit Charge HR pour éviter cet écueil utilise, d’une part, les données cardiaques et, d’autre part, les données déclaratives de l’utilisateur. En effet, une vingtaine de sports sont pré-enregistrés dans l’interface et vous pouvez indiquer quel sport vous avez pratiqué et à quel moment. Ainsi, après 45 min de sport en salle le bracelet indiquera une dépense de 90 calories qui sera rectifiée à 140 après avoir précisé l'activité sur l’application Web. Une valeur qui semble plus conforme à la réalité même s'il est impossible de dire combien de calories ont effectivement été brûlées.

La mesure du dénivelé est exprimée en étages, ce qui n’est pas toujours très probant, même si cela s'avère parfois gratifiant. La descente de 3 étages nous a valu l’affichage de 6 étages !

Oui et non pour le sommeil

Le Charge HR a pour lui de détecter tout seul le début et la fin de vos nuits ce qui évite un déclaratif fastidieux et de disposer de la très pratique fonctionnalité « réveil silencieux » (le bracelet vibre pour vous signifier qu’il est l’heure de se lever).

S'il s'illustre globalement par sa simplicité de prise en main, ce principe est un peu mis à mal en matière de sommeil. Les graphiques ne sont pas toujours clairs et il vous faut choisir entre le mode sensible ou normal. Ainsi, la même nuit mesurée en mode normal affichera un temps de sommeil de 7h11 alors qu’en mode sensible, ce même temps passe à 3h40… un écart énorme qui peut l’utilisateur perplexe. Fitbit a pris le parti de nous laisser le choix alors qu’on attend une réponse unique et claire. Le meilleur parti-pris dans ce domaine revient toujours à Garmin qui se contente d’afficher l’activité observée pendant la nuit et ne se livre pas à une interprétation qui peut souvent sembler hasardeuse. 

Oui, parce qu’il est simple à utiliser

Ce qu’on a pu apprécier dans les versions précédentes est toujours là : une synchronisation fluide, une prise en main rapide, toute la palette des mesures que l’on peut souhaiter sur ce genre de produit (distance, calories, dénivelé, pas, sommeil) et une application plutôt bien conçue (même si certains graphiques restent assez confus et que quelques termes non traduits subsistent). C’est malgré tout sur la version web qu’il sera le plus agréable de consulter ses données dès lors que l’on veut avoir une vision sur plusieurs jours. Et s'il n’est pas étanche il offre une résistance à l’eau suffisante pour affronter la transpiration et les footing sous la pluie.

Non, parce qu’il est limité sur Windows Phone

Fitbit a longtemps été le seul éditeur à proposer son application sur toutes les plates-formes y compris sur Windows Phone. Un point qui mérite d’être souligné car, même si les choses évoluent un peu, la plupart des fabricants de bracelets connectés se contentent de iOS et d’Android.

Pour autant, l’application qui accompagne le Fitbit Charge HR n’est pas totalement équivalente sur tous les OS mobiles. Seuls les possesseurs d’iPhone et de smartphones Android pourront, par exemple, profiter de la notification d’appel (une fonctionnalité très pratique qui consiste à afficher sur le bracelet le nom de la personne qui vous appelle). De même quelques menus sont un peu moins complets. C’est l’affaire de 3 ou 4 mois maximum d’après le fabricant qui promet que toutes les fonctionnalités seront bientôt disponibles sur Windows Phone.

La notification d'appel est présente sur iOS (à gauche) et Android. Windows Phone (à droite) devra patienter quelques mois encore.La notification d'appel est présente sur iOS (à gauche) et Android. Windows Phone (à droite) devra patienter quelques mois encore.

Non pour son chargeur propriétaire

Cela peut apparaître comme un détail mais vous ne pourrez pas utiliser vos câbles USB / Micro-USB pour recharger le Charge HR. En effet, Fitibt a opté pour un format propriétaire. De même vous devrez prendre garde à ne pas perdre le dongle livré avec, c’est lui qui assure la synchro avec le PC.

Oui et non pour les problèmes d'irritation de peau

Comme lors de notre test du Fitbit Charge, nous avons inclus un paragraphe sur les problèmes d’irritation de la peau que rencontreraient certains porteurs du Fitbit Charge HR. Nous n'avons pas porté le bracelet suffisamment longtemps pour connaitre ce genre de problème et il est très difficile de savoir quelle réalité se cache derrière ces problèmes. D’après le fabricant, il s'agirait plus de cas d’allergies aux métaux ou de frictions excessives liés à un mauvais nettoyage du bracelet qui, même s’il est étanche, doit rester sec lorsqu’il est porté pendant une longue période.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
    Votre commentaire
  • Fhitz007
    J ai la notification d appels (affichage nom + vibrations) sous Android, faites bien vos tests avant de dire n'importe quoi.
    0
  • ernesto83
    ce qui me gene le plus dans ce bracelet (personne n'en parle) c'est que l'on a jamais acces aux donnees brutes , la seule chose que l'on peut telecharger c'est un vague resumé journalier sous forme de fichiers xls, je trouve assez scandaleux que l'on ne puisse pas avoir acces à ces donnees personnelles qui sont donc stockées chez fitbit , si on veut avoir du detail il faut prendre un abonnement premium à 45€ par an
    0
  • tomsguide
    Citation:
    J ai la notification d appels (affichage nom + vibrations) sous Android, faites bien vos tests avant de dire n'importe quoi.


    Bonjour,
    Vous avez tout à fait raison. Le fabricant nous avait précisé initialement que la notification d'appel n'était pas encore compatible Android. Fitbit nous a confirmé aujourd'hui même qu'effectivement toutes les versions Android étaient à jour. Le texte a été modifié en conséquence.
    Merci pour votre commentaire
    I. Dumonteil
    0
  • nicorunner42
    Citation:
    ce qui me gene le plus dans ce bracelet (personne n'en parle) c'est que l'on a jamais acces aux donnees brutes , la seule chose que l'on peut telecharger c'est un vague resumé journalier sous forme de fichiers xls, je trouve assez scandaleux que l'on ne puisse pas avoir acces à ces donnees personnelles qui sont donc stockées chez fitbit , si on veut avoir du detail il faut prendre un abonnement premium à 45€ par an


    Hello,

    Si je ne dis pas de bêtises, j'ai lu sur ths.la (leur test est dispo ici : http://ths.la/2015/03/fitbit-charge-hr-test-du-bracelet-fitbit-avec-suivi-du-rythme-cardiaque-en-continu/) que l'export de données CSV est possible. Donc pas besoin d'abonnement premium pour exporter ses données...
    0