Samsung Galaxy S : le plus sérieux concurrent de l'iPhone 4 ?

Design et Écran


Inutile de se voiler la face : Samsung a clairement cherché à copier le design des iPhone 3G et 3GS : coins arrondis, dos noir et lisse, prise jack et touches de volumes situées exactement aux mêmes emplacements, les points communs sont nombreux. Malheureusement, lorsqu’il est tenu en main, le terminal, bien plus léger, donne l’impression d’être fait uniquement de plastique, au contraire du téléphone d’Apple.

La différence majeure ? La taille : le Galaxy S mesure 12.2 cm de haut, pour 6,4 cm de large, soit 8 mm de plus en hauteur par rapport à son inspiration californienne. La base arrière du téléphone se distingue légèrement, en dépassant davantage que le reste de la coque : cela permet de mieux tenir en main le téléphone. Pas de fausse note donc, même si on peut regretter le manque de créativité au contraire du Wave par exemple. Un seul regret : dommage que le logo Samsung apparaisse des deux côtés du Galaxy S…

Un Super AMOLED qui tient toutes ses promesses

Voici certainement l’un des gros atouts du Galaxy S : son écran tactile Super AMOLED de 4 pouces est doté d’une résolution de 800x 480 pixels. La technologie mDNIE, déjà exploitée par Samsung pour ses écrans LCD, offre un contraste plus élevé que la moyenne et une meilleure nuance des couleurs. De quoi profiter pleinement de ses photo ou vidéos.

La possibilité de regarder des vidéos en mode portrait, disponible sur Bada (donc sur le Wave) n’est malheureusement pas intégrée à Android. Quoi qu’il en soit, visionner des vidéos sur le Galaxy S est un vrai plaisir. Cet écran se révèle parfaitement réactif au tactile et la transition de pages en pages est plutôt fluide. Malheureusement, le problème de traces de doigts, si anecdotique soit-il, n’est toujours pas réglé.