Samsung Galaxy S : le plus sérieux concurrent de l'iPhone 4 ?

Multitâche et autonomie

L’une des nouveautés appréciées sur le Wave concernait la possibilité de fermer les applications tournant en fond sur le téléphone en quelques clics. Ici, pas d’application native, il faut donc télécharger une application Android, telle TaskKiller. Mais en laissant appuyé sur le bouton central, on peut naviguer entre les 6 dernières applications utilisées. Il est alors aisé de basculer de son compte Twitter vers Facebook, consulter une page Internet ou vérifier un itinéraire sur Google Maps. Le multitache est donc parfaitement fonctionnel et très bien exploité par le Galaxy S. De plus, l’interface TouchWiz 3.0, made in Samsung, s’intègre parfaitement au sein d’Android.

Moins d’une journée d’autonomie

Passons au gros point noir du Galaxy S : l’autonomie. Pas de surprise, avec de telles capacités et un écran aussi agréable, c’est la batterie du téléphone Samsung ne fait pas long feu. En utilisation intensive, il ne tient même pas la journée. Et lorsque l’utilisateur passe le dernier niveau de batterie, il n’est plus possible d’utiliser l’appareil photo, de regarder une vidéo ou même d’écouter un morceau. Un problème d’autonomie déjà rencontré par Apple avec le 3GS, en grande partie corrigé avec l’iPhone 4. Enfin, nous avons constaté un problème récurrent de surchauffe sur l’arrière du téléphone, quelque soit le type d’utilisation.