[Test] Les Google Glass valent-elles leurs 1 500 dollars ?

Verdict

Notre prise en main des Google Glass nous a permis de nous faire une idée un peu plus précise sur ce produit du futur. En l’état, ces lunettes connectées formulent plus de promesses que de fonctionnalités intéressantes. L’autonomie est vraiment trop faible, le matériel placé juste sur la tempe clairement trop chaud à l’usage et la caméra, l’un des atouts du dispositif, accouche de clichés plutôt ternes.

Mais rendons à César ce qui est à César. Ceux qui ont le courage de porter des Google Glass profitent d’une fonction de prise de vue particulièrement rapide, un accès aux notifications aussi inédit que pratique et une reconnaissance vocale impressionnante. Le potentiel des lunettes connectées est incontestable, à condition que les développeurs continuent à s’agiter autour de la plateforme. Reste qu’en l’état, le peu d’applications disponibles ne laisse envisager qu’un nombre limite d’utilisations.

1 500 dollars pour un produit en plein développement, c’est clairement trop cher payé. Espérons par conséquent que la version finale profitera d’un tarif plus accessible et en rapport avec ses possibilités, afin de donner une chance à cette nouveauté sincèrement très intrigante.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • Denver Beale
    Connerie d'autonomie est trop faible ;L’usage est très con sans connexion internet ; La monture à la con chauffe connement vite ; La conne qualité des photos et des vidéos est connement décevante, c'est con tout ça.

    "pros et cons" se traduit plutot par "points forts, points faibles" con ça peut marcher mais c'est un peu excessif. Malgré tout je préfère l'emploi de pros and cons qui est plus bref et au language plus évolué que point forts, points faibles même si ce n'est pas la même langue. Bravo donc pour cette étape vers l'amélioration de la langue Française.
    0
  • piwis
    il faut voir aussi pour les droit a l'image big browser n’arrête pas le progrès pour nous espionner indirectement.
    0