[Test] HTC One Max : le Galaxy Note 3 dans le viseur

Malgré une passe difficile pour HTC, les équipes de développement ne baissent pas les bras. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le constructeur taïwanais a décidé de jouer la carte de la diversification pour tenter d’inverser sa courbe de revenus. Ainsi, après un très réussi HTC One, encore aujourd’hui l’un des smartphones les plus désirables du moment, puis une déclinaison d’entrée de gamme représentée par le HTC One Mini, voici qu’un autre marché est visé : celui des phablettes.

Cet essai s’appelle HTC One Max et sans surprise, la recette est similaire à la concurrence : un très grand écran, pour un confort visuel optimal malgré un encombrement conséquent. Comment se distinguer alors ? Une fois en main, plusieurs éléments se chargent de faire prendre conscience que cette phablette n’est pas qu’une référence de plus sur un marché qui se remplit à vitesse grand V.

L’exemplarité de la finition est devenue l’un des critères différenciant de la marque, une attention que l’on retrouve à foison sur ce téléphone géant. Mais c’est surtout l’innovation qui n’a pas été oubliée, puisqu’un capteur biométrique a été implanté à l’arrière. Une démarche intéressante, quoi qu’un peu maladroite tant elle suit de près la sortie d’un concurrent similairement doté, l’iPhone 5s.

Quoi qu’il en soit, ce One Max n’est pas le premier téléphone à être équipé d’un tel dispositif, pas plus que l’iPhone 5s ne l’était avant lui. Mais cette particularité a su être intelligemment exploitée chez Apple, afin de gagner du temps tout en se faisant progressivement oublier. HTC saura-t-il en faire de même et prendre de l’avance sur la concurrence ?

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire