Test : le nouvel iMac 27 pouces toujours aussi séduisant

La technique

Cette nouvelle génération 27 pouces embarque par défaut un disque dur de 1 To. Sur l’Apple Store, il est possible d’augmenter sa capacité jusqu’à 2 To (pour 135 € supplémentaires) ou bien de choisir un SSD bien plus rapide, mais d’une capacité moindre de 256 Go (une option très chère à 540 €). La dernière solution consiste à combiner un disque dur traditionnel (de 1 ou 2 To) à un SSD de 256 Go. Le premier sert pour le stockage de données, le second à y installer le système. La solution est ainsi idéale en terme de réactivité et de capacité de stockage, mais se paye en revanche (très) cher : respectivement 675 et 810 €.

Ce 27 pouces se décline en deux modèles principaux. L’entrée de gamme à 1 699 € embarque un processeur Core i3 à  3,2 GHz, le haut de gamme passe directement au Core i5, un quad-core à 2,8 GHz. Ce dernier affiche un prix de 1 999 €, il est même possible d’opter pour un Core i7 contre 180 € supplémentaires. De quoi donner un coup de fouet aux performances.

Un vrai manque : le lecteur Blu-ray

Du côté des cartes graphiques, les modèles i3 et i5 sont respectivement équipés d’ATI Radeon HD 5670 et 5750. Ces cartes mobiles de seront pas des foudres de guerre pour le jeu de par leur conception, mais aussi à cause de l’utilisation par Apple de mémoire peu performante. Il est en effet optimiste de vouloir jouer en résolution native de 2 560 x 1 440 avec ce type de matériel. Le bon compromis est le 720p, cette résolution correspondant à un quart de celle utilisée en natif, on évite les problèmes de flou causés par l’upscaling : 1 pixel du jeu = 4 pixels de l’écran. Mac OS X n’ayant jamais été une plateforme de jeu performante, on pardonnerait presque cette configuration qui convient parfaitement pour le reste des usages.

Mais l’un des défauts les plus remarquables de cet iMac est très certainement l’absence de lecteur Blu-ray. Avec un tel écran, la combinaison serait parfaite. Malheureusement, Apple s’obstine à ne pas équiper ses ordinateurs de lecteurs Blu-ray. Une configuration qui permet de mettre en avant l’offre de films HD de son iTunes Store. Juste en dessous du lecteur optique, sur la tranche droite figure un lecteur de cartes SD. Détail qui a son importance, c’est l’un des rares sur le marché à lire les cartes SDXC qui offrent une capacité de plus de 32 Go.