Les bonnes raisons pour ne pas passer à l'iPhone 3GS

Les débits ?

Cet iPhone 3GS est-il réellement plus rapide, avec sa puce 3G+ au standard HSDPA, que l’ancien ? On pouvait en douter lorsque l’on se souvient des limitations à 1,8 Mb/s imposées par Orange lors de la sortie du premier modèle 3G. Selon nos tests on dirait en tout cas que cette limitation est désormais abandonnée.

Pour cela nous avons comparé le nouveau modèle avec l’ancien, aussi bien en surf direct depuis l’appareil qu’en mode modem sur un ordinateur. Dans cette dernière configuration, les résultats démontrent en effet une différence. Connecté en USB à un MacBook, le 3G fait des pointes à 1,5 Mb/s quand le 3GS monte à un peu moins de 1,9 Mb/s. Connecté en Bluetooth, les débits sont moindres, mais tout à fait confortables : 1,3 Mb/s pour le 3GS, 1,2 Mb/s pour le 3G. En surf direct sur l’appareil, le 3GS propose en moyenne un débit de 3,5 Mb/s, quand le 3G plafonne à 2,5 Mb/s. Ces tests sont une moyenne sur dix essais.

Le réseau, mais pas seulement

On voit donc bien que le nouvel iPhone est sensiblement plus rapide que l’ancienne version. Le surf se trouve en plus accéléré par l’iPhone OS 3.0 qui propose notamment dans Safari une exécution plus rapide de certains scripts web.

Derrière cette ribambelle de chiffres, on remarque donc que l’iPhone 3GS est plus rapide que l’iPhone 3G, mais pas autant qu’annoncé. Le débit théorique des 7,6 Mb/s du HSDPA n’étant pas du tout atteint. L’iPhone 3GS fait donc mieux, mais pas vraiment assez pour que cela soit convaincant et décisif lors d’une utilisation quotidienne.