iPhone 4 : la révolution tient-elle ses promesses ?

L'écran

Sous cette appellation Retina Display se trouve l’écran utilisé par Apple. Autant être clair, c’est la nouveauté la plus impressionnante de l’iPhone 4. Avec sa résolution de 960 x 640 pixels pour une taille inchangée de 3,5 pouces, la densité de pixels est telle qu’on ne les voit plus du tout à l’oeil nu.

Il en résulte une lisibilité incroyable. Les icônes des dossiers d’applications sont hyper détaillés, mais c’est surtout lorsque l’on surfe sur Internet que son efficacité est la plus probante. Sur une page web à la taille réelle, il est possible de lire le texte, même minuscule !

Au-delà de la prouesse technique, l’avantage de cette qualité est de pouvoir consulter chaque rubrique d’un site et de choisir celle cherchée sans avoir à zoomer sur chaque colonne. Moins chronophage et bien plus confortable.

Toutefois, avec une telle densité de pixels sur la dalle IPS, on perd en luminosité. L’activité de chaque pixel est gérée par un transistor apposé à ses côtés. Ce transistor cache en effet une partie de la lumière émise par le rétro-éclairage. Fort logiquement, plus il y en a, moins la lumière passe. Sa moindre puissance dans le domaine que les 3G et 3GS n’est finalement pas très gênante. Même en environnement très lumineux, il reste tout à fait lisible.