[Test] LG G Flex, dans la courbe des grands

Les téléphones haut de gamme ont une lourde responsabilité pour les constructeurs de mobile : démontrer leur force. Dès qu’un produit est un tant soit peu différent, les nouveautés intéressantes sont reprises et adaptées par la concurrence et ainsi de suite. L’année 2013 a vu se succéder de nombreux smartphones et phablettes, mais l’innovation a eu de la peine à se faire entendre. En réalité, les fiches techniques tendent même à s’unifier en ce qui concerne ce genre d’appareil.

Pour se démarquer, certains ont misé sur des capteurs photo plus performants, des fonctionnalités système inédites ou encore des écrans démesurés. Mais soyons franc : rien de cela n’est bouleversant. Il aura fallu attendre la fin de l’année pour que les deux géants coréens Samsung et LG mènent une bataille qui a pour le coup l’opportunité de faire réellement évoluer les téléphones : les écrans incurvés. La technologie repose sur l’utilisation de plastique, afin de créer des affichages souples.

Le procédé bénéficie de quelques avantages parmi lesquels : de nouveau design pour les appareils. Samsung a été le premier à lancer un produit, le Galaxy Round, suivi de peu par le G Flex de LG. C’est ce dernier qui arrive en premier en France et qui nous intéresse donc aujourd’hui. Le téléphone est incurvé de haut en bas, contrairement à son concurrent qui a choisi de se courber dans le sens de la largeur.

La question est maintenant de savoir si ces écrans apportent un avantage concret par rapport à un affichage classique, autant d’un point de vue des performances que de la sensation visuelle, ou s’il ne s’agit que d’un gadget qui sera rapidement oublié.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire