Test : le Magic Trackpad peut-il remplacer une souris ?

En même temps que sa nouvelle gamme iMac, Apple a présenté le Magic Trackpad. Selon la marque, il s’agit du « premier trackpad Multi-Touch conçu pour fonctionner avec un ordinateur de bureau ».

Apple adore prendre les utilisateurs à contrepied. Qui aurait pensé remplacer cette vieille bonne souris de bureau, fidèle au poste depuis 25 ans, par un trackpad inspiré des ordinateurs portables ? C’est donc avec beaucoup de scepticisme que l’on sort cet objet de bureau non identifié de sa boite. Comme toujours, Apple fait très bien les choses. L’emballage est minimaliste, pile à la taille du trackpad. Elle ne contient rien d’autre que son mode d’emploi, aucun DVD d’installation supplémentaire.

L’objet est très beau, conçu tout en aluminium, la surface tactile étant une plaque de verre. L’alliance des deux matériaux et la finition sans faute accentuent l’impression de solidité de l’ensemble. Comme sur le clavier sans fil désormais livré avec toutes les machines Apple, les piles se placent dans le cylindre situé sur la partie haute du trackpad qui sert également à lui donner son inclinaison.

Sa mise en place est simplissime. Il suffit de configurer un nouvel appareil depuis le menu Bluetooth. Il sera automatiquement détecté, puis ajouté.