[Test] Moto 360 : faut-il craquer pour la montre connectée de Motorola ?

La montre connectée de Motorola fait partie des premières montres à être présenté par Google avec Android Wear. Aux côtés de la LG G Watch, la Moto 360 était alors la seule montre connectée disposant d’un écran rond. Elle ressemblait alors à une véritable montre.

Retrouvez notre comparatif des meilleures montres connectées

Oui, parce qu’elle propose un design sobre

À l’usage, le design de la Moto 360 s’avère plaisant. Il reprend les grandes lignes d’une monte classique avec un bracelet en cuir, une boucle ardillon, un écran rond et même un bouton sur le côté, là où devrait se situer la couronne, pour allumer l'écran. Malgré ce design sobre qui peut convenir à n’importe que style, on peut regretter quelques détails sur la montre.

Tout d’abord, le boîtier n’intègre pas de griffes, comme c’est le cas sur la plupart des montres. Une conception qui a deux défauts. Tout d’abord, il est impossible de changer soi-même le bracelet, mais celui-ci sort directement du boîtier, sans donner l’impression de prolongement entre le bracelet et le boîtier.

Enfin, on regrette la bande noire en bas de l’écran. Celle-ci intègre certains éléments obligatoires pour faire fonctionner la montre correctement, comme un capteur de luminosité, mais peut rendre l’expérience déplaisante. Heureusement, malgré son épaisseur imposante de 11,5 mm, le boîtier de la Moto 360 reste confortable et plutôt léger à porter.

Non, parce qu’il n’y a pas encore suffisamment d’options

Depuis plus d’un an, Motorola communique énormément sur les options de personnalisation de ses produits, qu’il s’agisse de sa gamme de smartphones Moto (X, G, E) ou de sa montre Moto 360.

Pourtant, si la plateforme Moto Maker de la firme est disponible en France pour personnaliser son Moto X avec de multiples options (couleurs, matériaux), ce n’est pas encore le cas de la Moto 360. Celle-ci n’est disponible qu’en deux options dans l’hexagone : gris métallique avec bracelet en cuir gris, ou noir métallique avec bracelet en cuir noir. Nous avons eu l’occasion de tester le modèle noir.

Aux États-Unis, Motorola propose toutefois de nombreuses options de personnalisation pour sa montre. Il est en effet possible de commander la Moto 360 avec les bracelets en cuir, mais également quatre bracelets en métal différents : métallique, noir, clair ou doré. Des options qui, si elles arrivent en France, devraient permettre de donner un intérêt nouveau à la montre. En effet, en version noire, celle-ci peut avoir l’aspect d’un simple capteur cardiaque ou d’un bracelet GPS pour sportifs lorsque l’écran est éteint.

Oui, parce que son système de recharge est bien pensé

L’un des principaux aspects qui distinguent la Moto 360 des autres montres connectées réside dans son système de recharge.

La Moto 360 intègre en effet un système de recharge par induction ainsi qu’une base de recharge très simple. Il suffit de la retirer du poignet pour la poser sur sa base et le tour est joué. Une fois en charge, la montre va alors modifier son affichage par conséquent. Exit l’horloge et les notifications, la montre va alors vous donner l’heure avec un affichage numérique ainsi que l’état de la charge.

La luminosité de l’écran s’adapte alors à l’environnement, mais celui-ci reste activé en permanence. Une bonne raison de débrancher votre radioréveil, votre montre connectée vous permettant d’avoir l’heure pendant la nuit, même dans le noir, sans trop de luminosité.

Oui, parce qu’elle est pensée pour les sportifs

Comme de nombreuses montres connectées, la Moto 360 intègre une bardée de capteurs. Capteur cardiaque et podomètre sont ainsi embarqués dans la montre de Motorola et servent dans le cadre de l’application Moto Body. À la manière des applications de bracelets connectés, vous pouvez ainsi suivre le nombre de pas effectués dans la journée ou la semaine, ainsi que votre rythme cardiaque à n’importe quel moment.

Pour l’analyse du rythme cardiaque, on regrette néanmoins qu’il faille lancer l’application pour obtenir une mesure et qu’elle ne soit pas faite en permanence. Dommage également que les données ne soient pas partagées automatiquement avec Google Fit, l’application de quantified self intégrée directement par Google depuis Android Lollipop.

Non, parce qu’elle est trop chère

Malgré son design alléchant et une autonomie plus que correcte (environ 17 heures), la Moto 360 peine à séduire.

Ses défauts de conception ou de design l’empêchent d’en faire un véritable bijou. Il ne s’agit finalement, comme toutes les montres sous Android Wear, que d’un accessoire permettant de recevoir ses notifications à la volée, sans avoir à sortir son smartphone de sa poche. En soi, la montre connectée a un véritable intérêt, mais à 250 euros, son prix peut être un véritable frein.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • Faux on peut changer de bracelet soi même il y'a des tuto YouTube très bien expliqué et on peut commander des bracelets métallique moins cher que les 40 dollars demande par Motorola
    0
  • Exact, j'ai une Moto360 et j'ai changé changé le bracelet en cuir d'origine par un bracelet en métal. Ce bracelet est à l'origine un bracelet pour Pebble Steel. Je l'ai acheté à 25€ sur Priceminister ; -)
    0