[Test] Motorola Moto X

Motorola n’a pas une présence très forte en Europe. Avec le smartphone milieu de gamme Moto X, la règle semblait respectée à la lettre, puisque ce téléphone produit par et pour des Américains ne devait pas traverser l’océan. Mais finalement, le voilà arrivé sur notre vieux continent.

Les points forts

Des fonctions propres - À l’époque où le Moto X est né, Motorola était encore partie intégrante de Google. Cette filiation a certainement eu un impact sur la manière dont le système d’exploitation a été personnalisé. Android est évidemment de la partie, et ce dernier a toujours une oreille tendue. En effet, il suffit de prononcer « Ok Google » à n’importe quel moment pour qu’il s’éveille et réponde aux demandes. Cela vaut aussi pour la partie photo que l’on réveille en donnant un double mouvement du poignet afin de lui signifier son intention de prendre un cliché. Le capteur photo 10 mégapixels placés à l’arrière parvient d’ailleurs à offrir un bon résultat.

Une interface réactive - Le Moto X affiche un écran AMOLED 4,7 pouces à définition 720p. La prise en main est facile, d’autant que le téléphone est plutôt léger, 130 grammes seulement. Surtout, la compatibilité 4G est assurée, ce qui lui permet de profiter de la dernière norme de réseau mobile. Les performances sont suffisantes, le matériel (un processeur Snapdragon S4 Pro à double cœur et 2 Go de mémoire) parvient à garantir une bonne fluidité dans le système Android, livré avec l'interface d'origine, ce qui n'est pas pour nous déplaire. Les applications et la plupart des jeux s'en sortent de manière tout à fait honorable.

Les points faibles

Où est Moto Maker ? - Aux États-Unis, le Moto X a été lancé début aout de l’année dernière. Son principal argument résidait à l’époque dans son système de personnalisation particulièrement poussé : couleurs, matières, boutons… De quoi rendre son exemplaire unique et sortir un peu du lot. En France, l’appareil arrive avec près de 6 mois de retard, ce qui se voit sur la fiche technique et surtout, il n’est pas question pour l’instant de personnalisation.

Trop cher - En plus d’être en retard, le Moto X arrive avec un tarif trop cher pour espérer convaincre les foules : 429 euros. Surtout, les modèles commercialisés sont tous issus d’usines en Chine et non, comme aux États-Unis, d’une structure locale.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire