[Test] NBA 2K14 : on craque ou pas ?

Cinq raisons de craquer (ou pas) pour NBA 2K14

La saison NBA débute dans quelques heures. Mais sur PS3 et Xbox 360 elle a commencé depuis dix jours. Plus exactement depuis la sortie de NBA 2K14, la référence absolue des simulations de basket. Sans concurrent ou presque, le titre de 2K est-il toujours incontournable ? Plus simplement, faut-il craquer pour NBA 2K14 ?

Oui - Parce que LeBron James succède à Jay Z

2K, l ‘éditeur du jeu, a pris pour habitude d’associer une célébrité à chaque édition de son jeu de basket. Depuis Michael Jordan en 2011, à Jay Z l’an dernier. Cette année c’est tout simplement le meilleur joueur du monde, LeBron James qui succède au patron du Hip Hop US.

King James s’est impliqué personnellement dans le développement du jeu. Deux conséquences :

  •    il est parfaitement modélisé
  •    il est quasiment inarrêtable (c’est pratique d’avoir une note de 99/100)

Bien sûr, le lancement du jeu au son de « Public Service Announcement » manque dès la première partie mais avoir choisi LeBron James au moment même où il entre dans la légende de son sport est une sacrément bonne idée.

Oui - Parce qu’on s’y croit vraiment

Lâcher la manette et lever les bras vers le ciel parce qu’on vient de marquer un buzzer beater (panier de la gagne à la dernière seconde), bondir de son canapé après un dunk rageur… voilà le genre de sensations que procure NBA 2K14 (pour peu qu’on soit amateur de basket).

Comment en arrive-t-on à ce résultat ? En rapprochant au maximum la simulation de la réalité du terrain. Pour arriver à ce niveau, 2K a intégré des dizaines de mouvements et autres dribles qu’il faut maîtriser afin d’exploiter le jeu au maximum. De fait, le passage par la case « camp d’entrainement » est indispensable. Mais le résultat de cette densité c’est un gameplay très réaliste, aidé par des animations réussies qui donnent l’impression d’assister à un véritable match NBA.

Oui - Pour une bande son digne de GTA V

Lorsque Jay Z est aux commandes, il n’y a pas raison de s’inquiéter en matière de bande son mais le doute est permis lorsque le choix des morceaux revient à un joueur de basket aussi doué soit-il.

Mais force est de constater que King James a fait le boulot plus que correctement. Avec une sélection hétéroclite qui va de Nas à Coldplay en passant par Robin Thicke et les Black Keys chacun y trouve son compte.

Il faut bien avouer que réaliser un petit « ankle breaker » sur du Kendrick Lamar, ou lancer un alley-oop sur Get Lucky des Daft Punk, ça a un charme particulier.

Oui - Pour le mode LeBron James : un pied dans l’histoire

C’est la principale nouveauté de cette édition, le mode de jeu « LeBron James : un pied dans l’histoire ». C’est un scénario dans lequel vous incarnez le King d’Akron et qui commence par un second épisode de « The Decision ». Continuer l’aventure Miami avec les Three Amigos et empiler les titres NBA ou relever un nouveau défi dans un autre club ? Une fois votre choix fait, le mode vous propose de disputer une série de matches générés en fonction de votre décision. Plus ou moins réaliste, ce mode (un peu court) offre quelques bons moments.

Non - Parce qu’on préfère attendre la version PS4 et Xbox One

NBA 2K14 fait partie de ces quelques jeux qui tombent mal. Sorti avant la commercialisation des nouvelles consoles, le jeu de basket de 2K sera adapté à la PS4 et à la Xbox One. D’où un problème cornélien pour le joueur : s’il ne veut pas attendre pour y jouer il devra se contenter d’une version PS3 ou Xbox One. S’il veut profiter du jeu sur les consoles next gen, il devra attendre des semaines avant de jouer…

Verdict : A ce jour NBA 2K14 est tout simplement la meilleure simulation de basket sur console. En quasi situation de monopole sur les parquets virtuels, 2K ne s’est pas endormi sur ses lauriers et a réussi à améliorer une édition 2013 déjà très réussie.

Certes, les progrés en un an ne sont pas tous flagrants, mais les fans de basket sauront les reconnaître et ils apprécieront tout autant le mode « LeBron James : un pied dans l’histoire ». Seul bémol au tableau : NBA 2K14 est devenu un jeu élitiste et on imagine difficilement un non initié se prendre au jeu et surtout prendre le temps nécessaire pour le maîtriser et en profiter.

Note : 4,5/5

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire